Tornades: Biden déclare l'état de catastrophe dans le Kentucky

A lui seul, le Kentucky recense plus de 80 tués, dont beaucoup dans une usine de bougies située dans la petite ville de Mayfield (ci-dessus). ©KEYSTONE/EPA/TANNEN MAURY
Etats-Unis
Keystone-ATS
Keystone-ATS

Le président américain Joe Biden a déclaré dimanche soir l'état de catastrophe majeure dans le Kentucky. La région est devenue le symbole de la dévastation causée par des tornades qui ont fait au moins 94 morts dans plusieurs Etats du pays.

Cette déclaration, effectuée à la demande du gouverneur du Kentucky Andy Beshear, va permettre de débloquer plus d'aide fédérale. Le président compte se rendre sur place dès que possible.

M. Biden avait auparavant déploré "l'une des séries de tornades les pires" de l'histoire du pays et qualifié leurs ravages d"inimaginable tragédie". Les recherches se poursuivent pour tenter de retrouver des survivants mais nombre de responsables ont averti que le bilan pourrait s'aggraver.

Ce phénomène météorologique exceptionnel a traversé six Etats, y laissant une traînée de destructions sur des centaines de kilomètres, mais c'est à Mayfield, ville de quelque 10'000 habitants dans le Kentucky, que celles-ci ont été les pires. A lui seul, le Kentucky recense plus de 80 tués, dont beaucoup dans une usine de bougies.

"Rappelez-vous, nous trouvons encore des corps. Nous avons des chiens détecteurs de cadavres dans des villes où ils ne devraient pas se trouver", a insisté le gouverneur Andy Beshear. Selon lui, les tornades ont aussi blessé au moins 80 personnes et privé de logement des milliers d'autres.

"Mon coeur saigne"

La fabrique de bougies Mayfield Consumer Products n'est plus qu'un enchevêtrement de poutrelles et de tôles tordues, empilées sur plusieurs mètres de hauteur. Equipés de grues et de bulldozers les secouristes ont fouillé dimanche les décombres.

Quelque 110 employés travaillaient dans l'usine vendredi soir pour répondre à la demande de la période des fêtes, quand la tornade a tout balayé. Plusieurs dizaines de personnes manquent toujours à l'appel.

Troy Propes, le directeur général de la compagnie propriétaire de l'usine, a défendu sa décision de ne pas fermer l'établissement à l'approche de la tempête. "Nous avons fait tout ce qu'il fallait", a-t-il assuré à CNN dimanche. "Mon coeur saigne pour chacun".

Soutien international

Ailleurs dans le Kentucky, mais aussi dans les Etats du Missouri, de l'Illinois, du Tennessee et de l'Arkansas, se retrouvaient ces mêmes scènes de constructions aplaties, de bâtiments éventrés, d'infrastructures métalliques tordues, de véhicules renversés, d'arbres arrachés et de briques éparpillées dans les rues. Le Mississippi a également été touché.

Au moins six personnes ont été tuées dans un entrepôt Amazon dont le toit s'est effondré à Edwardsville, dans l'Etat de l'Illinois. Les sauveteurs y continuaient également leurs recherches dimanche. Le Tennessee a recensé quatre décès, deux personnes sont mortes dans l'Arkansas, tandis qu'au moins deux autres morts sont à déplorer dans le Missouri.

Les agences fédérales de réponse aux catastrophes ont commencé à être déployées dans les zones dévastées. "Nous ferons tout ce qui est en notre pouvoir pour aider", a promis le ministre de la Sécurité intérieure Alejandro Mayorkas, qui s'est rendu sur place dimanche. "Nous resterons jusqu'à ce que la reconstruction soit terminée".

De l'étranger ont afflué des messages de sympathie. Le président russe Vladimir Poutine a ainsi présenté dimanche ses "condoléances sincères", le pape adressant, lui, ses prières aux habitants du Kentucky depuis la place Saint-Pierre.

Phénomène dévastateur en hausse

Ce phénomène météorologique violent touche particulièrement les immenses plaines américaines. Sur des vidéos amateur prises vendredi soir, on voit ces immenses colonnes noires balayant le sol, illuminées par des éclairs intermittents.

Le Kentucky a été balayé sur plus de 200 miles (320 kilomètres) par l'une des plus longues tornades jamais enregistrées aux Etats-Unis, selon son gouverneur. La plus longue qui ait été suivie au sol, sur 219 miles, se produisit en 1925 dans le Missouri, faisant 695 morts. Environ une trentaine de ces tempêtes ont déferlé vendredi soir sur le pays.

Les Etats-Unis font face à une "nouvelle norme" avec la multiplication des événements météorologiques dévastateurs, s'est alarmée dimanche la responsable de l'agence américaine de gestion des catastrophes (FEMA), Deanne Criswell.

Elle a notamment souligné la dimension "incroyablement inhabituelle" et "historique" de ces tornades pour cette saison. Le mois de décembre est habituellement plutôt épargné par de tels évènements aux Etats-Unis. M. Biden avait, lui, souligné la veille que les phénomènes météorologiques étaient "plus intenses" avec le réchauffement de la planète, sans établir toutefois de lien de causalité directe entre le dérèglement climatique et la catastrophe qui a endeuillé le pays.

ATS