Télétravail et quarantaines maintenus jusqu'à fin février. Masques jusqu'à fin mars

Le rythme des vaccinations doit encore s'accélérer, a déclaré lundi devant la presse le conseiller fédéral Alain Berset. ©KEYSTONE/PETER KLAUNZER
Covid-19
La rédaction
de Rhône FM

Vu la situation tendue dans les hôpitaux, les mesures pour endiguer la pandémie de coronavirus sont prolongées. Le Conseil fédéral a décidé mercredi d'étendre l'obligation de télétravail et les quarantaines-contact jusqu'à fin février.

Suite à la consultation, le Conseil fédéral a renoncé à prolonger jusqu'à fin mars l'obligation de télétravail et les quarantaines. Il avait déjà revu les règles de quarantaine la semaine passée.

Seules les personnes vivant dans le même foyer qu'un malade testé positif ou entretenant des relations étroites avec lui devront s'y soumettre. Le risque d'infection reste très élevé dans ces cas, estime le Conseil fédéral. Celles et ceux ayant reçu leur dernière dose de vaccin ou ayant contracté la maladie dans les quatre derniers mois en seront exemptés.

Restrictions en intérieur valables jusqu'en fin mars

Les règles de quarantaine étant modifiées, le traçage des contacts n'est plus nécessaire. Cette obligation était encore valable pour les discothèques et certaines manifestations en intérieur jusqu'à 50 personnes. Les grandes manifestations pourront se tenir même si le canton n'a pas les capacités pour tracer les contacts.

La limitation des lieux fermés aux seuls vaccinés ou guéris, les restrictions lors de rencontres privées, la règle de la 3G (pour geimpft/vaccinés, genesen/guéris ou getestet/testés négatifs) pour les manifestations en extérieur, l'extension du port du masque dans les espaces intérieurs resteront provisoirement valables jusqu'à fin mars.

Cours en présentiel dans les Hautes écoles

Le Conseil fédéral renonce à durcir l'obligation du port du masque dans les espaces intérieurs. Par ailleurs, les étudiants des Hautes écoles pourront suivre les cours en présentiel.

Le Conseil fédéral étudie en permanence la possibilité de lever les restrictions. Il discutera des allègements des mesures lors de sa séance du 2 février.

Durée du certificat Covid réduite à 9 mois

La durée de validité du certificat Covid sera réduite à 270 jours au lieu de 365, a décidé mercredi le Conseil fédéral. Cette mesure vise à s'assurer que le pass sanitaire continue d'être reconnu dans l'Union européenne (UE).

La mesure concerne autant le certificat de vaccination contre le Covid-19 que celui attestant une guérison. Elle entrera en vigueur le 31 janvier, indique le Conseil fédéral.

En décembre dernier, la Commission européenne a fixé à neuf mois la durée de validité du certificat vaccinal pour les voyages au sein de l'Union. Elle entend ainsi encourager les rappels. Cette mesure est prévue pour le 1er février.

Plus besoin de PCR pour rentrer en Suisse

Le gouvernement a également revu le régime des tests pour l'entrée en Suisse. Dès le 22 janvier, les personnes vaccinées ou guéries entrant en Suisse n'auront plus à se soumettre à un test PCR ou antigénique.

Celui-ci sera toujours exigé pour les personnes non guéries ou non vaccinées. En raison des capacités réduites de test en Suisse, ces personnes ne devront toutefois plus se soumettre à un deuxième test après leur entrée sur le territoire.

Le formulaire de localisation ne devra être rempli que par les personnes entrant en Suisse par avion ou par bus.

Tests: personnes à risques et symptomatiques en priorité

Au vu de la grande demande de tests PCR, l'Office fédéral de la santé publique a établi une nouvelle priorisation pour les laboratoires. Ces derniers devront analyser en premier lieu les échantillons des personnes à risque avec symptômes ou les personnes à risque qui ont été en contact avec une personne positive.

Viennent ensuite les tests répétitifs des instituts de santé, les tests répétitifs des infrastructures critiques. Suivent les tests des personnes symptomatiques, les tests répétitifs dans les écoles et dans les entreprises. Les tests demandés pour un voyage professionnel ou de loisirs ou les tests de confort pour obtenir un certificat seront analysés en dernier.

Pour décharger les capacités de tests PCR, le Conseil fédéral a encore décidé qu'un test rapide antigénique positif donnerait provisoirement accès à un certificat de guérison. Celui-ci sera valable uniquement en Suisse et durant 270 jours. Cette règle entre en vigueur le 24 janvier.

dar/ats
Thèmes liés à l'article
Covid-19Conseil FédéralTélétravail
Catégories
album_image
En ce moment
AbcdefuGAYLE