Téléphérique de Chalais-Briey-Vercorin: un pas de plus vers son remplacement

Téléphérique Chalais-Vercorin
Mobilité
Nathalie Terrettaz
Journaliste RP

Téléphérique de Chalais-Vercorin: un pas de plus vers son remplacement a été franchi ce vendredi. Plus il interviendra tôt, moins les montants à investir pour son exploitation seront importants, rappelle la société dans un communiqué. Des discussions sont prévues avec les opposants.

Le Conseil d’Etat a décidé d’homologuer la modification partielle du plan d’affectation des zones (PAZ) et du règlement communal des constructions et des zones (RCCZ), concernant le renouvellement du téléphérique Chalais-Briey-Vercorin, telle qu’adoptée par l’assemblée primaire de Chalais le 11 juin 2018.

Dans sa décision, le Conseil d’Etat relève que «l’assemblée primaire de Chalais a statué sur la base d’un dossier longuement mûri et qui a obtenu l’accord des nombreux services cantonaux consultés, ainsi que de l’instance fédérale compétente».
Cette décision, qui reste soumise à recours de la part des opposants, permet à ce projet de franchir une nouvelle étape avant sa réalisation. Le conseil d’administration de la société a d’ores et déjà demandé à l’Office Fédéral des Transports (OFT) de relancer la procédure d’approbation des plans de la nouvelle installation,qu’elle avait momentanément suspendue en attendant une décision dans la procédure d’aménagement du territoire.

Arrêt du téléphérique de 7 semaines en automne

Cette décision du Conseil d’Etat est d’autant plus encourageante que l’installation actuelle construite en 1951 montre de plus en plus de signes de fatigue et nécessite des investissements importants pour assurer la sécurité de ses passagers, rappelle le communiqué. Ainsi, ce n’est pas moins de 7 semaines d’arrêt complet qui interviendront entre le 25 octobre et le 10 décembre, afin de permettre de réaliser la révision en usine des chariots et des cabines.
«Ces investissements, un temps repoussés dans l’espoir d’une construction rapide de la nouvelle installation, sont aujourd’hui incontournables même si tout le monde est conscient que ce sont des montants importants engloutis pour une courte période d’exploitation, jusqu’au renouvellement complet de l’installation. Et selon l’avancée de la procédure, ce ne sera qu’un début puisque le câble tracteur de l’installation est en fin de vie et qu’il n’est pas envisageable de prolonger plus loin que 2023 son utilisation sans courir de risques de sécurité.»

Discussion avec les opposants

L’installation actuelle est vétuste, son remplacement est nécessaire et plus il interviendra tôt, moins les montants à investir pour son exploitation seront importants. Partant de ce constat, la société Téléphérique de Chalais - Vercorin souhaite ouvrir une discussion rapide avec les opposants, afin d’avancer dans la procédure d’approbation des plans.

NT/c
Catégories