Sur un an, les prix des logements ont grimpé de près de 7%

Acheter un bien, une maison ou un appartement, coûte de plus en plus cher en Suisse (archives). ©KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT
Immobilier
Keystone-ATS
Keystone-ATS

Le marché immobilier continue de se tendre en Suisse, que ce soit pour les maisons à la campagne ou pour les appartements des grandes villes, selon des chiffres compilés par l'OFS.

L'indice des prix de l'immobilier résidentiel (IMPI) a ainsi bondi de 2,4% au troisième trimestre par rapport au précédent, selon l'OFS.

Cet indicateur a atteint 107,8 points au troisième trimestre, contre 103,5 points au deuxième partiel, selon les chiffres de l'Office fédéral de la statistique (OFS) publiés mardi. Cela correspond à un renchérissement de 6,9% sur un an.

De juin à septembre, les prix ont augmenté tant pour les maisons individuelles (+2,4%) que pour les appartements en propriété (+2,3%). Sur un an, la hausse atteint respectivement 6,7% et 7,2%.

Au troisième trimestre, la plus forte progression a été enregistrée dans la catégorie des communes urbaines d'une petite agglomération ou hors agglomération (+3,4%).

Les prix des appartements en propriété ont particulièrement augmenté dans les communes urbaines d'une grande agglomération (+4,4%). Ils n'ont reculé que dans les communes urbaines d'une petite agglomération ou hors agglomération (-0,5%).

L'OFS collecte les données des 26 plus grands instituts hypothécaires de Suisse. L'IMPI est calculé à partir d'environ 7000 transactions en moyenne, réalisées dans les différentes régions du pays.

ATS
Catégories