Sur la route, une seconde d'inattention et tout peut basculer. La police met en garde

pexels-tim-samuel-5835021.jpg ©Pexels
Sécurité
L'équipe d'animation
de Rhône FM

La durée moyenne du temps de réaction au volant est d'une seconde. Imaginez lorsque le conducteur est inattentif à la route à quelle point cette seconde peut s'allonger.

C'est un gros problème de sécurité routière qui est constaté par la Police cantonale valaisanne, l'inattention au volant. Selon le sergent Clément Forma, il existe plusieurs formes d'inattention.

Les appareils

Entre les téléphones, les GPS, les écrans tactiles, les distractions avec les appareils électroniques à l'intérieur du véhicule sont nombreuses.

Les autres occupants

Que ce soit les enfants à l'arrière ou le passager, le fait d'avoir une distraction nuit à la qualité de l'attention au volant.

Coupler le tout avec un manque de distance avec les véhicules autour de vous et l'accident est arrivé.

Les conseils du sergent

Ne pas utiliser son téléphone au volant, rester concentré sur la route. Ne pas conduire en état d'ivresse, sous l'influence de produits ou avec de la fatigue. Attention également au "suraccident" qui arrivent trop fréquemment, c'est-à-dire quand un accident arrive à la suite d'un autre car les conducteurs étaient occupés à regarder le premier.

Podcasts liés:

L'inattention au volant, attention ! avec la Police Cantonale
Thèmes liés à l'article
PoliceAccidentinattention
Catégories