Murat Yakin après la victoire contre le Cameroun: «Nous aurions dû gagner plus largement»

Nati ©Keystone-ATS
Football
Keystone-ATS
Keystone-ATS

L'équipe de Suisse n'est pas tombée dans le piège camerounais. Sans être géniale, elle a réussi son entrée en lice dans la Coupe du Monde en l'emportant 1-0. Mentions au buteur Breel Embolo, au défenseur Silvan Widmer et au gardien Yann Sommer, élu homme du match. Place au Brésil.

C'était le match à ne pas perdre sous peine de se retrouver - déjà - sous pression. L'équipe de Suisse l'a bien compris en ne tombant pas dans le piège tendu par le Cameroun en ouverture du groupe G de la Coupe du Monde. S'il elle a été loin de livrer sa meilleure prestation, la Nati est entrée du bon pied dans le tournoi qatari en s'imposant 1-0. Ironie du sort, c'est Breel Embolo, né à Yaoundé, qui a inscrit l'unique réussite de la partie en profitant d'un très bon service de Shaqiri à la 48ème.

Le soulagement de Yann Sommer

Si le buteur de Monaco s'est illustré en pointe, le défenseur Silvan Widmer aurait bien pu prétendre au titre d'homme du match. Percutant offensivement, solide défensivement, il a été le meilleur des quatre hommes de l'arrière-garde helvétique. Mais finalement, c'est le gardien Yann Sommer qui a été «primé». Le Bâlois a détourné tout les essais camerounais adressés en sa direction et il a rassuré tout le monde quant à son état après la blessure à la cheville subie il y a un mois. «Je n'ai ressenti aucune douleur», glisse le portier de Mönchengladbach. «C'est un véritable soulagement. Je dois avouer avoir connu bien des hauts et des bas ces derniers jours.»

«C'était un premier match classique de Coupe du monde.»Yann Sommer

Le numéro 1 reconnait que tout ne fut pas parfait mais que l'essentiel est là: le job a été fait. «C'était un premier match classique de Coupe du monde», lâche-t-il. «Nous ne connaissions pas vraiment le jeu du Cameroun. Il y a eu des imprécisions, mais c'est normal. Je dois dire que nous étions prêts. Que notre langage corporel était le bon. Et que notre coaching aussi.»

«Rieder a dû être étonné de rentrer mais ses derniers entraînements étaient excellents, ses valeurs aussi.»Murat Yakin

Murat Yakin a apprécié ce compliment dans un match au cours duquel il a joué avec trois systèmes: un 4-3-3 pour commencer, un 3-4-1-2 ensuite et un 4-4-2 pour finir. Il a surpris les observateurs avec l'introduction du néophyte Fabian Rieder en fin de match. «Il a dû être étonné aussi de rentrer», sourit le sélectionneur. «Mais ses derniers entraînements étaient excellents, ses valeurs aussi.»

Quelles surprises face au Brésil?

Le sélectionneur a promis  des surprises pour le prochain match prévu lundi contre le Brésil qu'il observera au stade ce jeudi face à la Serbie (20h00). «Nous avons le temps de bien préparer cette rencontre. Mais maintenant, il faut savourer cette victoire contre le Cameroun.» Une victoire qui lance parfaitement l'équipe de Suisse dans ce tournoi même si Murat Yakin regrette les occasions manquées pour le 2-0. «Nous aurions dû gagner plus largement», concède-t-il.

Le coup de la panne pour les Camerounais

Dans le camp des vaincus, la déception était évidemment de mise au coup de sifflet final. «Nous n'avions plus d'essence après l'ouverture du score», avoue le sélectionneur Rigobert Song bien conscient que tomber en panne sèche au Qatar a quelque chose d'aberrant. «Mon équipe est jeune. Elle encaisse ce but alors qu'elle aurait pu mener la même action quelques instants plus tôt», poursuit l'homme fort des Lions indomptables. «Nous avons sans doute entamé cette seconde période avec trop de peur et de stress.»

«Je suis content et fier pour Breel Embolo.»Rigobert Song

Le nom du buteur ne rend pas ce revers plus douloureux pour le sélectionneur camerounais. «Je suis content et fier pour Breel Embolo. Nous sommes régulièrement en contact. Il n'a pas célébré son but», lâche l'ancien joueur de Liverpool. «C'est bien. La vie est ainsi faite. Il a choisi de jouer pour la Suisse.» Une équipe de Suisse qui a donc lancé de la meilleure des manières son aventure au Qatar.

ATS/CM
Thèmes liés à l'article
FootballCoupe du MondeEquipe de Suisse
Catégories