Suicides dans les prisons valaisannes : un audit externe demandé pour limiter les risques

LE canton veut limiter les risques de suicides en prison ©Keystone-ats
Pénitenciers
Christian Hermann
Rédacteur en chef adjoint

Le conseiller d'Etat valaisan Frédéric Favre a mandaté le juge tessinois Maurizio Albisetti pour réaliser un audit sur les risques de suicide dans les prisons valaisannes. Cette décision intervient après trois décès survenus en 2021.

Il faut prévenir le risque de suicides dans les prisons valaisannes.
A la tête du département concerné, le conseiller d'Etat Frédéric Favre a mandaté Maurizio Albisetti pour "analyser la situation et les possibilités d'amélioration", indique le service valaisan de l'application des peines et mesure. Le juge tessinois se concentrera sur les établissements de détention avant jugement, puisque les trois personnes décédées ne se trouvaient pas en exécution de peine ou de mesure.
"Les recommandations de l'audit pourront toutefois s'appliquer à tous les établissements pénitentiaires valaisans", précise le canton. Maurizio Albisetti est l'actuel président du tribunal des mesures de contrainte du Tessin et membre de la Commission nationale de prévention de la torture. Dès le 1er avril 2022, il rejoindra la Cour d’appel du tribunal pénal fédéral à Bellinzone.

Deux des personnes découvertes sans vie étaient détenues dans la prison de Sion, la troisième dans celle de Brigue. Trois enquêtes ont été ouvertes par le ministère public pour établir les circonstances des décès.
CH/ats
Thèmes liés à l'article
PrisonPénitencierJustice
Catégories
Les articles les plus lus