Straumann a poursuivi sa croissance au 1er trimestre

Evoquant la suite de l'exercice, Straumann se veut confiant et confirme ses prévisions pour l'ensemble de l'année, malgré les incertitudes géopolitiques et les potentielles répercussions de la pandémie Covid-19 (archives). ©KEYSTONE/GEORGIOS KEFALAS
Implants dent..
Keystone-ATS
Keystone-ATS

Straumann a entamé 2022 sur de solides bases. Poursuivant sur la lancée de l'an passé, l'équipementier bâlois de l'industrie chirurgico-dentaire a vu ses ventes bondir au 1er trimestre de plus d'un quart (25,4%) en un an à 588,9 millions de francs, une valeur record.

La croissance organique, soit à périmètre de consolidation et taux de change constants, s'est inscrite à 27,1%. En monnaies locales uniquement, les ventes ont crû de 27,9%, les effets de change ayant quelque peu pesé sur l'évolution des revenus en francs, indique jeudi Straumann.

La performance a largement dépassé les attentes des analystes. Sondés par AWP, ces derniers avaient anticipé des revenus moyens de 535,6 millions de francs et une croissance organique de 14,8%.

L'afflux de patients dans les cliniques dentaires est resté globalement élevé dans la plupart des pays, à l'exception de la Chine, conséquence des mesures de confinement mises en oeuvre dans plusieurs grandes villes de l'Empire du Milieu afin de lutter contre la propagation du variant Omicron du Covid-19, indique l'entreprise établie à Bâle. Toutes les régions ont réalisé une performance de choix, la palme revenant à l'Amérique latine à la faveur d'une croissance organique des ventes de 48,8% à 39 millions de francs.

Prévisions toujours prudentes

En Europe, principal débouché de Straumann avec une part de plus de 45% au total, les revenus ont bondi de 24,7% à 267,2 millions de francs. La croissance organique s'est elle inscrite à 33%. En Amérique du Nord, cette dernière s'est affichée à 20,7%, le chiffre d'affaires s'étoffant de 23,2% en francs à 170,1 millions.

En dépit des vents contraires en Chine, les revenus dégagés en Asie ont bondi de 21,7% à 112,3 millions de francs. La croissance organique a plafonné à 18,4%.

Straumann note en outre que l'évolution favorable des ventes a aussi été soutenue par la commercialisation de nouveaux implants pour la restauration immédiate.

Evoquant la suite de l'exercice, l'entreprise se veut confiante et confirme ses prévisions pour l'ensemble de l'année, malgré les incertitudes géopolitiques et les potentielles répercussions de la pandémie Covid-19. La société rhénane vise une croissance organique à deux chiffres dans le bas de la fourchette et une marge d'environ 26%. L'entreprise est cependant connue pour ses objectifs conservateurs. D'ici à 2030, Straumann anticipe un chiffre d'affaires de 5 milliards de francs par an.

Prise de participation

En parallèle à sa performance trimestrielle, Straumann a fait part de l'acquisition, pour un montant non dévoilé, d'une participation minoritaire dans la société Carestack, laquelle développe un logiciel de gestion de cabinet dentaire. La prise de participation, dont la hauteur précise n'est pas indiquée, doit permettre de simplifier la planification des traitements, la numérisation de la gestion et le traitement automatique des factures.

ATS
Catégories
Les articles les plus lus
album_image
En ce moment
Thank YouDIDO