Sika sanctionné au Maroc dans le cadre de l'acquisition de Parex

Selon le gendarme marocain des marchés, Sika aurait accepté le paiement de la sanction pécuniaire (archives). ©KEYSTONE/WALTER BIERI
Chimie
Keystone-ATS
Keystone-ATS

Sika a été sanctionné à hauteur d'un million de francs au Maroc. Le chimiste de la construction a omis de notifier aux autorités l'acquisition en 2019 du français Dray Mix Solutions, société mère du groupe Parex, et ne pas avoir reçu les autorisations nécessaires.

Le groupe zougois s'est ainsi vu infliger une amende de 11,67 millions de dirhams - l'équivalent de 1,15 million de francs au cours du jour - selon un communiqué du Conseil de la concurrence, qui rappelle que les deux parties sont actives dans la fabrication et de la commercialisation de produits chimiques de construction et de mortiers via leurs filiales Sika Maroc et Sodap.

Sollicitée vendredi par AWP, la direction de Sika n'était pas disponible pour plus de précisions. Selon le gendarme marocain des marchés, le groupe aurait cependant "accepté le paiement de cette sanction pécuniaire qui sera versée au budget de l'Etat".

La transaction à 2,5 milliards de francs annoncée en janvier 2019 avait été finalisée en mai de la même année

ATS
Les articles les plus lus