A Sierre, des centaines de personnes s'opposent au démantèlement des écoles de quartier

Image d'illustration ©DR
Pétition
Thomas Schurch
Journaliste RP

Une pétition lancée mercredi dernier connait un important succès. Plus de 350 personnes ont signé un texte demandant le maintien des écoles de quartier en ville de Sierre. Le nouveau plan directeur des écoles, prévoyant l'ouverture de deux grands pôles scolaires, est ouvertement critiqué.

C'est un texte qui connait un véritable succès. Lancée voici 5 jours à peine, une pétition entend lutter contre la crainte de voir à terme les écoles de quartier en ville de Sierre fermer les unes après les autres. Cette pétition demande "l’ouverture d’un débat public et politique autour du projet de deux grands pôles scolaires". En cause, le nouveau plan directeur des écoles de Sierre. Ce lundi matin, 350 personnes avaient officiellement apposé leur paraphe.

"Comment rêver l'école pour demain ? C'est ça, la vraie question" Géraldine, membre du collectif à l'origine de la pétition

Géraldine est parent d'élève, membre du collectif à l'origine de la pétition. "Oui nous constatons que le débat suscite l'intérêt à Sierre et au-delà" réagit-elle pour Rhône FM. "Privilégier les écoles de proximité plutôt que les grands centres scolaires, le sujet touche. Nous espérons continuer à récolter des signatures jusqu'à février, date de la clôture de la pétition. Comment rêver l'école pour demain ? C'est ça, la vraie question."

"Aujourd'hui nous demandons l'ouverture d'un débat public à ce sujet en ville de Sierre" Géraldine, membre du collectif à l'origine de la pétition

La mère de famille poursuit : "Nous avons conscience que certaines écoles ont besoin d'être rénovées ou agrandies. En revanche, nous nous étonnons de la fermeture des écoles de quartier, nous craignons cette situation oui. Aujourd'hui nous demandons l'ouverture d'un débat public à ce sujet."

"C'est un sujet qui touche"

Le politique s'en mêle

Un postulat interpartis sera déposé au Conseil général cette semaine. Un postulat qui demande "une révision du plan directeur", explique Daria Moulin, conseillère générale verte. "Les parents qui se sont regroupés demandent que leur école de Planzette ne ferme pas. J'appuie largement cette demande. D'autres écoles ont la crainte de subir le même sort. Certes, le plan directeur promet que les autres écoles de quartier ne seront pas menacées. Mais cette crainte sous-jacente existe, on pense aux écoles de Muraz et Noës." Ecoutez :

 

"En tant que conseillère générale, je soutiens cette pétition"

Pétition à retrouver ici : petitionenligne.net/sauvegarde_des_ecoles_de_proximite

L'élément déclencheur, l'école de Planzette
Au delà de la problématique globale des écoles de quartier, l'élément déclencheur de cette pétition est le cas particulier de l'école de Planzette. La pétition le mentionne : "Le nouveau plan directeur annonce la fermeture de l’école de quartier de Planzette pour 2026 (...) Il a été annoncé que dès la rentrée scolaire 2022, dans le contexte des travaux de rénovation prévus à Borzuat et justifiant le déplacement temporaire des élèves de ce centre, les classes de Planzette seraient dissoutes". Les signataires demandent de conserver l'école comme "entité de quartier couvrant tous les niveaux primaires jusqu’en 2026". Ils s'opposent ainsi au démantèlement anticipé de l’école de Planzette dès la rentrée 2022.

 

TS
Thèmes liés à l'article
pétitionPlanzetteSierre
Catégories