Satom: le redémarrage des fours n'est pas prévu avant 2 à 3 mois

Satom © Satom
Monthey
Nathalie Terrettaz
Journaliste RP

Suite à l'incendie survenu à l'usine de traitement des déchets de Monthey, l'ensemble des installations est à l'arrêt. Le redémarrage des fours n’est pas envisagé avant 8 à 12 semaines. L’analyse pour connaître les causes exactes du sinistre est toujours en cours.

Après l'incendie survenu chez Satom durant la nuit du 15 au 16 novembre, l’entreprise est maintenant en mesure de fournir de nouvelles informations. Une organisation de crise a été mise sur pied dès le lendemain, indique un communiqué.

8 à 12 semaines

Pour rappel, le feu s'était déclaré dans la halle de la turbine à vapeur, où se trouve également une partie du circuit thermique nécessaire au fonctionnement des deux fours. À ce jour, l’ensemble des installations est à l’arrêt. Le chauffage à distance qui alimente les communes de Monthey et Collombey-Muraz a été immédiatement alimenté par les chaudières de secours fonctionnant au mazout.

L’analyse pour connaître les causes exactes du sinistre, et identifier les équipements à remplacer avant le redémarrage, est toujours en cours. «Aujourd’hui, nous pouvons déjà affirmer que la turbine à vapeur, qui permet la production d’électricité, a malheureusement été totalement endommagée. Une partie du circuit thermique a également été endommagé, principalement des installations électriques et des capteurs. Les fours et autres installations n'ont fort heureusement pas été impactés», précise la Satom.

La réparation et le contrôle de l’ensemble des installations concernées par l’incendie sont nécessaires avant le redémarrage des fours qui n’est pas envisagé à ce jour avant 8 à 12 semaines. Une fois le redémarrage du premier four effectué, le réseau de chauffage à distance pourra à nouveau être alimenté par la valorisation thermique des déchets et les chaudières de secours pourront être mises à l’arrêt. À partir de ce moment-là, la fourniture de vapeur au site chimique via Ecotube pourra être reprise.

Déviation des déchets

Satom indique avoir mis en place une logistique de déviation de déchets vers les autres usines de valorisation de Suisse romande. Les déchets encombrants et les ordures ménagères de la région de Monthey sont encore acheminés sur le site de Monthey, pour y être ensuite transférés par camion vers les autres usines.
Quant aux déchets spéciaux et aux boues de STEP des communes et autres remettants, ceux-ci ont été déviés vers d’autres usines de Suisse romande. Au total, ce sont quelques 3'000 t de déchets par semaine qui sont déviées.

Dans son communiqué, la Satom rappelle qu'elle met tout en oeuvre pour que ce sinistre impacte le moins possible ses communes actionnaires.
Elle rappelle enfin que ce sinistre n’a pas eu d’impact sur les places de travail. Aussi, la déchèterie communale de Collombey-Muraz reste ouverte aux horaires habituels.

Catégories