Roche a encore carburé aux tests en début d'année

Les recettes de Roche liées aux tests et dispositifs de dépistage ont une nouvelle fois bondi de près d'un quart au premier trimestere 2022. (archives) ©KEYSTONE/LAURENT GILLIERON
Pharma
Keystone-ATS
Keystone-ATS

Le laboratoire rhénan Roche affiche sur les trois premiers mois de l'année une croissance de 10% à 16,45 milliards de francs.

Si la reprise post-pandémie a bel et bien été constatée dans le coeur de métier pharmaceutique, la normalisation attendue de la demande pour les produits estampillés Covid-19 n'a de loin pas encore entravé l'élan de la division Diagnostics.

Les revenus des médicaments ont progressé de 5,3% sur un an à 11,16 milliards, quand ceux des tests et dispositifs de dépistage ont encore bondi de 22,1% à 5,29 milliards, détaille un rapport d'étape remis lundi.

La performance d'ensemble s'avère supérieure aux projections du consensus AWP, dopée par Diagnostics. Les analystes articulaient un chiffre d'affaires total moyen de 16,23 milliards de francs. La contribution de l'unité Pharmaceuticals devait s'élever à 11,50 milliards et celle de Diagnostics à 4,73 milliards.

Pour l'ensemble de l'exercice en cours, la direction plafonne toujours ses ambitions de croissance à 5% pour 2022 et prévoit de redorer son bénéfice de base par titre de 1 à 5%.

La destruction désormais effective du gros paquet d'actions au porteur racheté pour quelque 19 milliards à Novartis mi-décembre doit contribuer à ce dernier objectif à hauteur de 4,4%. Les actionnaires peuvent compter sur une nouvelle hausse du dividende.

ATS
Les articles les plus lus