Rhodes-Intérieures rejette des zones de tranquillité pour le gibier

Trois votes à main levée ont été nécessaires sur la création de zones de tranquillité pour le gibier. Le projet a été renvoyé au parlement cantonal. ©KEYSTONE/GIAN EHRENZELLER
Landsgemeinde..
Keystone-ATS
Keystone-ATS

Les Appenzellois des Rhodes-Intérieures ont retrouvé dimanche leur traditionnelle Landsgemeinde, après en avoir été privés durant deux années de suite. En 2020 et en 2021, ils avaient dû voter dans les urnes en raison de la pandémie.

Réunis sur la place de la Landsgemeinde à Appenzell, les citoyens du canton le moins peuplé de Suisse ont d'abord confirmé dans leurs fonctions les membres du gouvernement et du tribunal cantonal.

Ils ont également approuvé le projet de fusion des communes de Schwende (AI) et de Rüte (AI). Le nombre des communes passe ainsi de six à cinq dans les Rhodes-Intérieures.

La Landsgemeinde a en revanche refusé une modification de la loi sur la chasse, qui prévoyait la création de quatre zones de tranquillité pour les animaux sauvages pendant les mois d'hiver. Les chiens y auraient dû être tenus en laisse et l'accès à ces zones se serait fait sur les chemins officiels seulement.

Trois votes nécessaires

Le parlement avait recommandé le oui. Trois votes à main levée ont été nécessaires dimanche avant de pouvoir déterminer une majorité. Les votants ont finalement approuvé une proposition de renvoi à une très faible majorité. Le projet retourne au Grand Conseil.

La Landsgemeinde d'Appenzell s'est très probablement réunie pour la première fois en 1378, mais il n'existe aucun document qui le certifie ou qui en fait état. Elle apparaît pour la première fois dans un document en 1403.

ATS
Catégories