Restaurants: les terrasses agrandies resteront autorisées après le 31 mars

La ville a également pris de nouvelles dispositions pour le marché, "qui contribueront à son attractivité à la belle saison".
Coronavirus -..
Keystone-ATS
Keystone-ATS

La plupart des restaurateurs de la ville de Neuchâtel seront autorisés à conserver leur terrasse agrandie après le 31 mars, date butoir des mesures d’exception accordées durant la pandémie. D'autres pourront proposer davantage de tables et de chaises en soirée.

Les établissements publics du centre-ville de Neuchâtel avaient pu étendre leurs terrasses durant la pandémie, construire des structures fermées en hiver et bénéficier de la gratuité d’octroi du domaine public.

Prenant acte du retour à la normale, mais souhaitant continuer à soutenir une branche très touchée par la crise, les autorités communales ont décidé de pérenniser dans la mesure du possible l’extension des terrasses, ont-elles expliqué samedi lors d'un point de presse.

Cas par cas

"Nos services ont étudié au cas par cas les possibilités de conserver ces terrasses élargies. Au résultat, une vingtaine d’entre elles, soit 65% du total, sont compatibles avec ce maintien", a expliqué le conseiller communal Didier Boillat, en charge de la sécurité.

"Nous tenons vraiment à ce que le centre-ville reste aussi animé qu’on a pu l’observer depuis la mise en place des mesures spéciales", a-t-il ajouté.

La ville fait en sorte de favoriser les établissements publics en tenant compte des impératifs de passage, notamment celui des véhicules d’urgence, et de la cohabitation avec les commerces sur l’espace public.

Un système de terrasse à double détente sera ainsi testé sur la rue des Moulins et dans le quartier du Neubourg. Il permettra aux bistrots et restaurants d’agrandir leur terrasse en soirée dès la fermeture des commerces.

Marché: nouvelles dispositions

La ville a également pris de nouvelles dispositions pour le marché, "qui contribueront à son attractivité à la belle saison". D'entente avec les maraîchers, les stands seront mieux répartis, au sud de la place des Halles et au nord de la rue du Seyon.

Depuis cette semaine, le sud de la place des Halles est ainsi entièrement dévolu au marché, le nord étant consacré à la restauration, ce qui simplifie l’exploitation des terrasses et permettra de rendre l’espace public "plus harmonieux et agréable à vivre".

Des stands dispersés sur la rue de l’Hôpital et à la place Pury seront rassemblés sur la rue du Seyon. Et sur cette dernière artère, qui accueille le marché du samedi en l’absence du passage des bus, la partie nord sera mieux valorisée par l’installation plus dense de points de vente.

ATS