Rentrée record pour la Haute école pédagogique du Valais

Près de 200 nouveaux élèves veulent devenir enseignants cette année ©Keystone-ATS
Formation
Sandrine Rovere
Rédactrice en cheffe adjointe

La Haute école pédagogique valaisanne affiche complet sur ses deux sites de St-Maurice et de Brigue pour sa rentrée de lundi prochain. Elle a décidé d'accueillir davantage d'étudiants pour lutter contre la pénurie d'enseignants.

C’est une rentrée record qui attend la haute école pédagogique valaisanne lundi prochain. Avec près de 200 étudiants nouvellement inscrits et 380 en cours de formation, l’établissement est « au complet » sur ses deux sites de St-Maurice et Brigue. C’est ce qu’a souligné jeudi devant la presse le directeur Fabio de Giacomo.

Alors que des listes d’attente avaient par le passé dû être mises en place pour les étudiants, la HEP a cette année décidé d’accepter tous les dossiers respectant les conditions d’admission.

« C’est aussi une manière pour la HEP de contribuer à lutter contre la pénurie d’enseignant »Fabio di Giacomo, directeur de la HEP Valais

Plus d'élèves pour lutter contre la pénurie d'enseignants

 Cours à distance

Mais cela ne va pas sans une certaine réorganisation. Effet positif du coronavirus, une partie des cours continue d’être à distance. Il faudra toutefois jongler pour faire passer tout ce monde dans des locaux qui deviennent exigus. Heureusement, des projets d’agrandissement sont en discussion avec les communes.

« Dans quelques années, on devrait pouvoir avoir de nouveaux bâtiments sur le site de St-Maurice »Fabio di Giacomo, directeur de la HEP Valais

C’est d’ailleurs une des conditions fixées par le Conseil suisse d’accréditation, qui a remis en décembre dernier son accréditation institutionnelle à la HEP. Désormais, ses diplômes sont reconnus dans toute la Suisse. L’institution est aujourd’hui « en phase d’autonomisation », selon son directeur. Fabio du Giacomo :

Les conséquences de l'accréditation

Des mesures contre la pénurie

Pour sa 22e rentrée, la haute école a aussi décidé de développer son modèle de « stage de longue durée » lancé en 2019. Celui-ci permet aux étudiants en fin de formation de prendre la responsabilité d’une classe, en marge de l’école. Cette année, sept duos se sont portés volontaires, tous dans le Haut-Valais. Mais le projet-pilote pourrait aussi être transposé dans le Valais romand si besoin.

Des "stages longue durée" qui se développent

 Mais ce ne sont pas les seules mesures qui sont prises pour lutter contre la pénurie d’enseignants. Le directeur cite notamment les efforts qui sont fait pour aller chercher des personnes en reconversion professionnelle par exemple.  

SR
Thèmes liés à l'article
HEP-VSEnseignement
Catégories