Recettes en progression pour SIX

Le bénéfice net de SIX a plongé l'an dernier de 83% au regard de 2020 à 73,5 millions de francs (archives). ©KEYSTONE/CHRISTIAN BEUTLER
Services fina..
Keystone-ATS
Keystone-ATS

SIX a connu une robuste croissance de ses recettes l'an passé, mais un effet de base défavorable a plombé son bénéfice. En 2020, la société zurichoise, qui exploite notamment la Bourse suisse, avait bénéficié de la vente d'un paquet d'actions du français Worldline.

Le bénéfice net a ainsi plongé de 83% à 73,5 millions de francs durant l'exercice écoulé, selon les indications fournies mercredi par SIX. Le conseil d'administration propose néanmoins le versement d'un dividende 4,75 francs par action, contre 4,30 franc au titre de 2020.

L'année précédente, le groupe avait inscrit un gain financier net de 237,8 millions en lien avec la transaction Worldline. En 2021, ce poste s'est élevé à 1,3 million. Cette différence a fait chuter le résultat avant intérêts et impôts (Ebit), qui s'est étiolé de 71% à 147,2 millions de francs.

Dans ses activités opérationnelles, SIX a enregistré une évolution plus favorable. Les recettes ont gonflé de 8,9% à 1,50 milliard de francs. Le chiffre d'affaires du groupe financier a bénéficié de la croissance organique et des nouvelles activités combinées en Suisse et en Espagne, précise le communiqué. SIX a acquis en 2020 la Bourse madrilène Bolsas y Mercados (BME), ce qui lui a permis de devenir le 3e opérateur boursier européen.

Acquisitions en ligne de mire

Parmi les nouveaux produits lancés l'année dernière figurent les indices durables, ou ESG, et une nouvelle offre dans le domaine des données financières. SIX a également donné naissance à une nouveau segment de négoce destiné aux PME, appelé "Sparks". Dans son communiqué, la société revendique par ailleurs un croissance soutenue de la facturation numérique, pour laquelle SIX fournit l'infrastructure.

Les charges se sont alourdies de 6,7% à 1,08 milliard de francs. Le bénéfice avant intérêts, impôts, dépréciations et amortissements (Ebitda) a ainsi bondi de 14,8% à 421,7 millions.

Après avoir réalisé trois rachats d'entreprises l'année dernière, SIX affirme que les fusions et acquisitions revêtent toujours une grande importance stratégique, car elles permettent de renforcer la position concurrentielle du groupe, indique celui-ci.

Pour la période 2022-2024, la direction table sur une croissance supérieure à 4% du chiffre d'affaires couplée à des gains d'efficacité et des économies. La hausse des recettes sera liée aux activités de BME et au lancement de nouveaux produits.

ATS
Catégories