Quatre membres d'une famille perdent la vie à Montreux

Un important dispositif policier a été déployé jeudi matin à Montreux. ©KEYSTONE/CYRIL ZINGARO
Drame à Montr..
Keystone-ATS
Keystone-ATS

Quatre membres d'une famille sont décédés à Montreux (VD) après avoir chuté d'un immeuble. Une cinquième personne se trouve dans un état grave. Le drame s'est produit alors que la police tentait, sans succès, d'entrer en contact pour une affaire de scolarisation.

Les corps ont été retrouvés jeudi matin vers 07h00 au pied d'un immeuble du centre-ville, voisin du casino de Montreux. Les victimes sont toutes issues d'une famille française. Le père et la mère ainsi que la soeur jumelle de celle-ci sont décédés sur place, tout comme la fille du couple, âgée de 8 ans. Le fils aîné de 15 ans a été hospitalisé dans un état grave.

Le drame est survenu alors que deux gendarmes venaient de frapper à la porte de l'appartement de cette famille. Les policiers étaient munis d'un mandat d'amener (délivré quand une personne ne répond pas à une convocation écrite) au sujet de la scolarisation à domicile du fils.

"Les gendarmes ont frappé à la porte et entendu une voix leur demandant qui était là. Après s'être annoncés, les gendarmes n'ont plus entendu de bruit dans l'appartement", indique la police cantonale dans son communiqué. Les policiers sont alors partis et, quelques minutes plus tard, les cinq personnes tombaient de leur balcon, situé au septième étape de l'immeuble.

La police ne sait pas encore comment s'est noué le drame, si les personnes se sont jetées dans le vide ou si elles y ont été précipitées. Une enquête a été ouverte.

Drame à "huis clos"

Une chose est toutefois certaine: le drame s'est déroulé "à huis clos", sans l'intervention d'une autre personne à l'intérieur de l'appartement, a indiqué Jean-Christophe Sauterel, responsable communication à la police cantonale, lors d'un point presse.

Il a expliqué que la famille n'avait pas donné suite à une convocation pour un contrôle lié à cette scolarisation à domicile, d'où l'intervention des gendarmes à leur domicile. Il était toutefois impossible "d'imaginer un acte aussi dramatique", a-t-il ajouté.

Hormis cette procédure administrative, la police n'était pas au courant de problèmes au sein de la famille. Elle n'était ni connue des services de police ni de la justice, a relevé M. Sauterel.

Alertée par un témoin, la police est rapidement intervenue jeudi matin. Elle a bouclé le secteur et dressé plusieurs tentes blanches. La police scientifique a notamment été déployée dans le logement des victimes. Plusieurs ambulanciers et sapeurs-pompiers ont aussi été appelés sur place. Des corbillards ont quitté les lieux vers midi.

Choc et émotion

Le drame a suscité beaucoup d'émotion à Montreux et au-delà. Le syndic de la ville Olivier Gfeller, et le municipal Jean-Baptise Piemontesi ont été alertés tôt le matin et se sont rendus sur place. "Choqués et émus", ils ont adressé leurs condoléances à toutes les personnes touchées par ce tragique événement, indique la ville de Montreux dans un communiqué.

ATS
Thèmes liés à l'article
MontreuxDrameSuicide
Catégories
Les articles les plus lus