Prix de la bière: Sion dans le top 5 des villes les plus chères de Suisse

Oriane Binggeli
Journaliste RP

La bière est plus chère à Sion qu'à Zürich. Dans sa dernière étude, le site Hellosafe compare le prix moyen à débourser pour une chope de houblon, dans une trentaine de villes suisses. Des prix qui pourraient encore augmenter d'ici 2023.

Le client sédunois débourse plus d'argent pour une bière que le client zürichois. La dernière étude du site de comparaison Hellosafe.ch passe au crible une trentaine de villes suisses, et y compare le prix moyen d'une chope de bière. 

"Plus de choix à Zürich"

Verdict: Sion est dans le top 5 des villes les plus onéreuses en matière de houblon, devant des destinations comme Berne, Lucerne, Locarno, ou même Zürich. Au pied de Valère et Tourbillon, la pinte se paie 7 francs en moyenne, contre 6,96 francs à Zürich. "Un résultat qui parait étonnant", reconnait Alexandre Desoutter, porte-parole de Hellosafe suisse.

Pour établir cette cartographie de la bière, Hellosafe s'est basée sur deux plateformes publiques alimentées par les consommateurs: Numbeo et Combien-coûte. Outre la marge d'erreur qu'il estime entre 5 et 10%, Alexandre Desoutter avance plusieurs hypothèses pour expliquer ces chiffres. "L'offre est plus vaste dans une métropole comme Zürich et il est plus aisé de trouver des établissements meilleur marché, en fonction des quartiers." Le rédacteur avance également la part de marché des brasseries artisanales. "La clientèle de Sion est peut-être aussi plus friande de bière spéciale que de bière de soif." 

A contrario, la pinte de bière peut coûter jusqu’à 3 francs de moins dans d'autres parties du pays. Ainsi à Arbon, Coire, Olten et Langenthal, le demi-litre coûte moins de 5 francs, en moyenne. 

Des prix qui pourraient encore grimper

Autre chiffre: Hellosafe prévoit une hausse des prix d'ici la fin de l'année, de l'ordre de 4%. "Une hausse due entre autres à l'inflation du prix des céréales, et notamment de l'orge brassicole", précise Alexandre Desoutter. "Mais surtout due à l'augmentation des prix des transports."

Comme de nombreuses denrées alimentaires et produits de consommation, la bière subit les conséquences des conflits à l'est de l'Europe. Ainsi l'an prochain, le prix moyen de la pinte à Genève pourrait franchir la barre des 8 francs. 

OB
Thèmes liés à l'article
Catégories