Près de 120 milliards de pertes assurées liées aux catastrophes

Les catastrophes survenues en 2021 ont causé des dommages à hauteur de 260 milliards de francs , selon l'étude Sygma publiée mercredi par Swiss Re. (archives) ©KEYSTONE/AP/BRAM JANSSEN
Assurance
Keystone-ATS
Keystone-ATS

Les catastrophes survenues en 2021 ont causé des dommages à hauteur de 280 milliards de dollars (260 milliards de francs), pour des pertes assurées de 119 milliards, selon l'étude Sygma publiée mercredi par Swiss Re.

Le numéro deux mondial de la réassurance met en garde contre la recrudescence d'inondations.

Les catastrophes naturelles ont causé des pertes économiques de 270 milliards de dollars, dont 111 milliards étaient assurées, précise Swiss Re dans un communiqué. A ce titre, 2021 aura été la quatrième année la plus coûteuse depuis que le groupe zurichois réalise ses études Sygma. Les pertes assurées constatées croissent annuellement en moyenne de 5 à 7%.

En 2020, Swiss Re avait calculé des coûts globaux de 217 milliards de dollars (99 milliards assurés), dont 203 milliards (90 milliards) pour les catastrophes naturelles.

L'année dernière, l'ouragan Ida s'est révélée être la catastrophe naturelle à avoir causé le plus de dégâts. La majorité des coûts enregistrés est cependant imputable à l'accumulation des événements qualifiés de "secondaires". L'Europe a connu la catastrophe naturelle la plus coûteuse de son histoire, soit les inondations survenues en juillet.

Changement climatique et urbanisation

"Les inondations touchent près d'un tiers de la population mondiale, plus que tout autre danger", explique Martin Bertogg, responsable catastrophes naturelles chez Swiss Re, cité dans le communiqué. L'année dernière, elles ont coûté 82 milliards de dollars, dont un peu moins de 62 milliards n'étaient pas assurés, soit 75% de l'ensemble.

Les inondations, dont l'augmentation est attribuée au changement climatique et l'urbanisation, devraient être considérées dans l'évaluation des risques avec la même attention que celle donnée - par exemple - aux ouragans. Chaque année, elles causent un tiers des décès liés aux catastrophes naturelles dans le monde, avertit Swiss Re.

Le Vieux continent n'a pas été la seule région à subir des inondations l'année dernière, puisque la Chine ou encore les Etats-Unis ont déploré d'importants dégâts liés à ces catastrophes. Et la tendance se poursuit en 2022, avec les récents événements survenus en Australie, rappelle le communiqué.

Swiss Re souligne l'"écart de couverture" dans l'assurance contre les inondations, dont seulement 5% des dommages étaient assurés dans les pays émergents (7% en Asie), contre 34% dans les économies avancées. Les inondations sont la deuxième cause mondiale de pertes économiques liées aux catastrophes naturelles, se plaçant derrière les cyclones tropicaux, avec une part de 23%.

ATS
Catégories