Poussée écologiste au Grand Conseil fribourgeois

Les partis représentant l'écologie, les Verts et les Vert'libéraux, sont les gagnants de l'élection du nouveau Grand Conseil fribourgeois, ici dans sa configuration Covid à Forum Fribourg (archives). ©KEYSTONE/PETER KLAUNZER
Elections - FR
Keystone-ATS
Keystone-ATS

Les écologistes sont les vainqueurs de l'élection dimanche des 110 députés au Grand Conseil fribourgeois. Les Verts ont empoché sept sièges supplémentaires au regard de 2016 pour en totaliser 13, tandis que les Vert'libéraux triplent leur représentation à trois.

Les résultats ne constituent pas une surprise. Lors des élections communales de mars, Verts et Vert'libéraux étaient sortis déjà gagnants dans les Conseils généraux des huit principales communes. Les deux partis y avaient engrangé 46 sièges à eux deux, sur les 440 à renouveler, avec l'entrée d'un Vert à l'exécutif à Fribourg et à Bulle.

Le Parti socialiste (PS) a fait les frais de la poussée des Verts au législatif. Il perd sept sièges et n'en comptera plus que 21 lors de la prochaine législature, s'inscrivant dans une dynamique inverse à celle de ses candidats au Conseil d'Etat. Le Parti chrétien-social (PCS) a maintenu ses quatre fauteuils et "La Broye c'est vous" conservé le sien.

Pertes pour l'UDC

A droite, l'UDC fait figure de perdante en abandonnant trois sièges à 18. Le PLR a réussi à gagner deux sièges pour en totaliser 23, confirmant la bonne tenue du parti lors des dernières échéances électorales, notamment l'élection au Conseil des Etats en 2019 de Johanna Gapany. L'UDF compte un siège.

Quant au Centre (ex-PDC), il parvient à limiter les dégâts, contrairement aux résultats du 1er tour à l'élection du Conseil d'Etat, en ne cédant qu'un siège à 26. Le parti devient ainsi le mieux représenté au sein dans l'hémicycle, reprenant le rang occupé jusqu'il y a quelques jours par les socialistes.

Au final, l'équilibre droite-gauche ne bouge pas, en dépit de mouvements de fauteuils importants. La droite cumulera environ deux tiers des sièges pour la période 2022-2026.

Pas moins de 664 candidats, 48 de plus qu’en 2016 et 46 de plus qu'en 2011, ont tenté de décrocher dimanche l'un des 110 sièges du législatif cantonal. Le nombre de candidates a aussi augmenté, puisqu’elles étaient cette année 238 (près de 36%), soit plus qu’en 2016 (200) et qu'en 2011 (201).

ATS
Catégories