Pas de pass sanitaire pour débuter la saison de ski, selon les remontées mécaniques suisses

Cervin ski ©Keystone
Sports d'hiver
Sandrine Rovere
Rédactrice en cheffe adjointe

Il ne sera pas nécessaire de montrer un pass sanitaire pour aller skier cet hiver. Les mêmes conditions que l'an dernier s'appliqueront, selon les remontées mécaniques suisses.

Un pass sanitaire ne sera pas obligatoire pour aller skier cet hiver. Réunie ce mardi au Châble, l'Association des remontées mécaniques suisses en a décidé ainsi. Dans un communiqué, elle précise que les discussions avec la Confédération et les cantons sur le sujet ont été "très constructives".

Cet hiver, ce sont donc les mêmes conditions que pour les transports publics qui s'appliqueront. Il faudra porter le masque dans les cabines et les pièces fermées, respecter les distances dans les bâtiments et ventiler les cabines. "Les bonnes expériences de l'hiver dernier ont été appréciées et la mise en œuvre pragmatique des mesures doit être poursuivie également cet hiver", précise encore le communiqué.

En ce qui concerne les domaines skiables binationaux dont le certificat est obligatoire dans le pays voisin, le contrôle des certificats ne sera pas du ressort des stations suisses, a précisé le président de l'association Hans Wicki.

Perte de 24% l'hiver dernier

L'année dernière, la Suisse a maintenu l'ouverture des domaines de ski. Sans elle, le pays aurait subi une perte économique globale d'environ 6 milliards de francs, précise l'Association des remontées mécaniques. Une perte moyenne de chiffre d'affaires de 24% pour les remontées mécaniques a toutefois été enregistrée.

A noter encore, parmi les changements décidés au sein du comité, le départ du vice-président, le Valaisan Eric Balet.

Une annonce "un peu présomptueuse"

La décision de se passer de certificat Covid pour aller skier revient au Conseil fédéral et non aux remontées mécaniques, estime pour sa part Patrick Mathys, de l'Office fédéral de la santé publique (OFSP). Il s'est dit étonné de l'annonce faite mardi par l'Association des remontées mécaniques.

 Il y a de bonnes raisons de renoncer à l'obligation du certificat Covid, a déclaré le chef de la section Gestion de crise et collaboration internationale de l'OFSP devant les médias à Berne. Il est toutefois "un peu présomptueux" de l'annoncer maintenant, a-t-il ajouté.

SR/FG/ATS

Audios liés:

Didier Défago, président des Remontées Mécaniques du Valais
Thèmes liés à l'article
HiverCoronavirusRemontées mécaniques
Catégories
album_image
En ce moment
Thank YouDIDO