Pas de maltraitance à la Clinique Bernoise Montana. Des cas de mobbing en cours d’enquête.

Mobbing, harcèlement, politique de la peur, burn-out et démissions en série ont rythmé leur vie à la BKM, nous vous en faisons le récit. © DR
Crans-Montana
Diana-Alice Ramsauer
Journaliste RP

L’audit mené par la société Acord Sàrl à Sion concernant la Clinique Bernoise Montana n’indique pas de maltraitance envers les patients, selon un communiqué de l’établissement de soins. Les éventuels cas de mobbing sont en cours d’enquêtes internes.

Après avoir demandé un audit, la Clinique Bernoise Montana communique ce mardi les conclusions générales reçues. On rappelle, en juin dernier plusieurs anciennes employées dénonçaient de potentiels dysfonctionnements menant à des situations dangereuses.

Selon le résumé du rapport - transmis par l’établissement situé sur le Haut-Plateau-, la mission de la clinique est respectée et les patients sont au centre des préoccupations. La confiance entre collaborateurs, et celle avec les supérieurs directs est reconnue.

L’établissement indique néanmoins que « différentes situations de mobbing, ou de comportements pouvant être considérés en tant que mobbing, on été signalées au cours de l’audit. » Celles-ci font actuellement l’objet d’enquêtes internes.

L'audit relève également quelques points. La clinique de réadaptation devra améliorer la prise en charge et le suivi global au pied du lit du patient. L’organisation et la planification du travail des collaborateurs seront également à revoir. La gestion des ressources humaines devra faire l’objet de certains changements. Enfin, « un projet de rénovation des chambres communes est en cours afin d’améliorer l’infrastructure en incluant toilettes et douches dans toutes ces chambres ».

dar
Thèmes liés à l'article
Clinique Bernoise MontanaCrans-Montana
Catégories