Par manque de fonds, le PAM réduit les rations de millions d'affamés au Yémen

Keystone-ATS
Keystone-ATS

Le Programme alimentaire mondial (PAM), branche de l'ONU s'occupant de l'aide alimentaire, a déclaré vendredi devoir réduire les rations de millions de personnes affamées au Yémen ravagé par la guerre. Cela pour pouvoir nourrir ceux menacés de mourir de faim.

La directrice du PAM pour le Moyen-Orient et l'Afrique du Nord, Corinne Fleischer, a indiqué être quasiment à court de fonds, bien que le Yémen subisse ce que les Nations unies qualifient de pire crise humanitaire au monde.

"Nous vivons une grave crise de financement", a-t-elle dit. L'argent des donateurs ne couvre pour l'instant que 18% des deux milliards de dollars nécessaires au PAM pour ses opérations au Yémen, selon Mme Fleischer.

Besoin de 806 millions supplémentaires

"Nous avons besoin de 806 millions de dollars supplémentaires dans les six prochaines mois pour nourrir 13 millions de personnes", a-t-elle précisé.

Le PAM est aujourd'hui obligé d'allouer la plupart de ses fonds aux cinq millions de Yéménites "au bord de la famine", ce qui signifie que huit autres millions de personnes ne reçoivent plus que la moitié des rations du PAM qu'ils recevaient jusqu'ici.

Les gens ramassent des feuilles

"Des parents nous ont dit qu'ils n'avaient pas mangé depuis deux jours, pour laisser la nourriture à leurs enfants. Beaucoup disent qu'ils vont devoir en revenir à ne manger que du pain et boire du thé. Ce n'est clairement pas suffisant pour une alimentation saine", a expliqué Mme Fleischer.

"Ce que nous avons entendu de plus déchirant, c'est que les gens commencent à ramasser des feuilles" pour les manger.

Effondrement des dons

Le PAM a réussi à éviter la famine l'an dernier grâce au 1,4 milliard de dollars alloué par les donateurs.

Mais les dons se sont effondrés cette année, une tendance attribuée par Mme Fleischer à une hausse des besoins d'aide alimentaire et aux impacts du Covid-19, de guerres et du changement climatique: "Ceux qui ont besoin d'une aide alimentaire d'urgence sont passés de 115 millions à 280 millions de personnes. Donc bien sûr, les besoins ont augmenté".

Les principaux donateurs du PAM pour le Yémen sont les Etats-Unis, l'Arabie saoudite, les Emirats arabes unis, le Qatar, l'Allemagne, l'Union européenne, la Suède, le Canada et la Suisse.

Le Yémen est ravagé depuis sept ans par une guerre civile opposant les forces gouvernementales, soutenus par une coalition menée par l'Arabie saoudite, à des rebelles houthis, soutenus par l'Iran. Des centaines de milliers de personnes ont péri dans ce conflit, qui en a déplacé des millions d'autres.

ATS
Les articles les plus lus
A la Une