Orascom Development Holding veut faire moins, mais mieux

Orascom veut en priorité mettre en valeur les terrains dont il dispose à Andermatt (archives). ©KEYSTONE/ALEXANDRA WEY
Tourisme
Keystone-ATS
Keystone-ATS

Le développeur de projets immobiliers et exploitant d'hôtels Orascom Development Holding (ODH) pourrait se recentrer davantage sur les pays développés et moins sur les marchés émergents, selon son directeur général Omar El Hamamsy. La Suisse reste un pays stratégique.

"Je veux mettre de l'ordre dans notre portefeuille, faire moins de choses mais mieux", a déclaré M. El Hamamsy dans une interview accordée au journal L'Agefi et publiée vendredi. ODH pourrait ainsi réduire l'offre de destinations qui ne sont pas essentielles à long terme pour générer des liquidités.

Dans ce cadre, le portefeuille comprend encore 50 millions de mètres carrés de terrains à Andermatt, qu'il importe de mettre en valeur en priorité. Dès lors, Orascom ne prévoit pas de se concentrer sur les acquisitions.

Mercredi, le groupe uranais avait annoncé le retrait de Samih Sawiris de la présidence du conseil d'administration au profit de son fils Naguib. "Il s'agit d'une décision murie de longue date", a commenté le directeur général.

M. El Hamamsy entend présenter une nouvelle stratégie intégrée avec une feuille de route très claire d'ici quelques mois. Si l'objectif reste la croissance adossée à des bénéfices, il n'a pas abordé la question de la politique en matière de dividende.

ATS
Catégories