Omicron: classe en quarantaine à Meyrin (GE) après un cas probable

La classe de la personne dont le cas Omicron est "hautement probable" devra se mettre en quarantaine sur ordre de la médecin cantonale genevoise (archives). ©KEYSTONE/CHRISTIAN BEUTLER
Coronavirus
Keystone-ATS
Keystone-ATS

Les élèves et les adultes d'une classe de l'école primaire De-Livron de Meyrin (GE) sont mis en quarantaine après un cas "hautement probable" d'Omicron. Celui-ci n'est pas lié à une propagation locale, mais à une importation.

"Tant qu'une contamination sur le territoire genevois n'est pas observée, nous pouvons imposer des quarantaines", a dit à Keystone-ATS le porte-parole du département de la sécurité, de la population et de la santé (DSES) Laurent Paoliello. "Nous pouvons encore freiner la propagation".

La quarantaine décidée par la médecin cantonale est "stricte", a affirmé dimanche le DSES. Les personnes de la classe devront également subir un test PCR. Et les parents et les frères et soeurs des élèves devront se faire dépister.

Jusqu'à présent, seuls quelques cas importés ont été identifiés en Suisse. Celui-ci semble être le 5e du nouveau variant dans le canton. Il y a une dizaine de jours, deux élèves de l'Ecole internationale de Genève sur le site vaudois de l'établissement avaient été testés positifs à Omicron. Ces personnes avaient été infectées par leur père qui revenait d'Afrique. L'ensemble des élèves et du personnel avaient été mis en quarantaine.

Selon les indications préliminaires, Omicron est plus contagieux que Delta et semble rendre les vaccins moins efficaces. Mais les symptômes semblent moins graves, dit l'Organisation mondiale de la santé (OMS) à Genève.

ATS