Non à la guerre et à l'augmentation de l'âge de la retraite

Image par défaut ATS ©RFM
Journée des f..
Keystone-ATS
Keystone-ATS

La guerre en Ukraine s'invite à la journée internationale des femmes. Les appels à un arrêt des hostilités alterneront avec la revendication des féministes et des syndicats de dire non à la hausse de l'âge de la retraite des femmes en Suisse.

Des manifestations sont prévues à travers tout le pays mardi, à l'appel des organisations féministes et des syndicats. Avant la pandémie, le 14 juin 2019, plus d'un demi-million de femmes étaient descendues dans les rues de Suisse pour la 2e Grève féministe en Suisse.

"Alors que la pandémie nous laisse enfin manifester sans masques, c’est la guerre qui s’installe à nos portes, avec les conséquences terribles qu’elle entraînera pour toute la population civile en Ukraine et, comme dans toutes les guerres, plus encore pour les femmes, minorités de genre et les enfants", peut-on lire dans un communiqué de la Grève féministe.

Féministes contre la guerre

Le réseau tessinois "Né le 14 juin" est solidaire des militantes du groupe russe "Feminist Resistance Against War" qui appellent les féministes du monde entier à s'opposer à l'occupation militaire de l'Ukraine et à être solidaires du peuple ukrainien dans son ensemble. En plus de tuer et de pousser les gens à quitter leur pays, "la guerre intensifie l'inégalité entre les sexes et freine les avancées en matière de droits de l'homme pendant de nombreuses années."

"Les femmes et minorités de genre qui fuient leur pays en raison des violences liées à leur identité de genre, subissent sur la route de l’exil et à leur arrivée en Europe de nouvelles violences qui ne sont pas reconnues comme motifs d’asile", souligne encore la Grève féministe.

Non à la hausse de l'âge de la retraite

Les questions touchant les droits des femmes en Suisse ne sont pas oubliées mardi. "En Suisse, alors que le droit à l’égalité entre femmes et hommes est inscrit dans la Constitution fédérale depuis 1981, l’égalité salariale n’est toujours pas assurée. Et on veut nous faire avaler une nouvelle réforme de l’AVS qui réduira les rentes des femmes et les fera travailler une année de plus", souligne plus loin la Grève féministe.

C'est sur le relèvement de l'âge de la retraite des femmes que la gauche et les syndicats se concentrent également, contre lequel ils ont lancé un référendum en début d'année. Selon eux, celle-ci prévoit que 10 milliards de francs seront économisés sur le dos des femmes.

Pour elles, cela signifiera une réduction de leur rente d'environ 1200 francs par an. Le référendum devrait être déposé prochainement auprès de la Chancellerie fédérale.

Un ombudsman de l'égalité

Travail.Suisse via sa vice-présidente, Léonore Porchet, plaide pour la création d'un ombudsman de l'égalité en raison de l'accès difficile des tribunaux lors de litiges relevant de la loi sur l'égalité.

Un rapport d’évaluation portant sur l’efficacité de la loi sur l’égalité LEg mandaté par l’Office fédéral de la Justice conclut en 2005 déjà qu’un des problèmes majeurs dans la mise en œuvre du but de la LEg réside dans la peur des intéressées, ce qui les conduit à ne pas combattre les discriminations.

L'ombudsman de l’égalité devrait avoir des compétences d’enquête, le droit d’intervenir et d’engager une procédure judiciaire en représentant les victimes de discrimination ainsi qu'un droit de plainte. En attendant que des mesures efficaces soient prises, Travail.Suisse propose le site www.mamagenda.ch.

L'espace aérien aux mains des femmes

Le secteur de l'aviation fait lui un appel du pied aux femmes. L'espace aérien des 14 aéroports suisses sera géré principalement par des contrôleuses de la circulation aérienne mardi, indique Skyguide: une cinquantaine de femmes travailleront dans les tours de contrôle des aéroports internationaux de Zurich et de Genève ainsi que dans celles des aérodromes régionaux.

La part des femmes dans les services de la navigation aérienne atteint près d'un quart. "Nous constatons que les discussions au sein d'équipes mixtes sont plus dynamiques et plus équilibrées. Il en résulte des discussions plus concertées, qui débouchent finalement sur de meilleures décisions", affirme Alex Bristol, CEO de Skyguide.

Temps partiel

En Suisse, huit femmes actives sur dix, qui ont des enfants de moins de 15 ans, travaillent à temps partiel et 13% des hommes, qu'ils soient père on non, selon l'Office fédéral de la statistique (OFS). On trouve un pourcentage plus élevé de personnes travaillant à temps partiel uniquement aux Pays-Bas.

La Journée de la femme a été célébrée pour la première fois il y a 111 ans - en Suisse et dans trois autres pays européens. Elle a lieu chaque année le 8 mars. Les conditions de travail et la position sociale des femmes ainsi que leurs revendications sont thématisées lors de cette journée.

ATS
Les articles les plus lus