Moitié moins de passagers à Genève Aéroport pour Noël

En raison de la pandémie de Covid-19 et du nouveau variant Omicron, Genève Aéroport s'attend à une forte baisse du nombre de passagers pour Noël par rapport à une période normale. Les Britanniques renoncent à aller skier en France, qui leur impose... ©KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI
Coronavirus
Keystone-ATS
Keystone-ATS

La pandémie de Covid-19 a un fort impact sur le trafic aérien. Pour Noël, Genève Aéroport s'attend à voir passer moitié moins de passagers qu'en 2019.

Dimanche, qui sera la journée la plus importante de la période, 33'000 passagers seront pris en charge. "C'est moitié moins que le trafic normal d'avant la pandémie", a indiqué vendredi Ignace Jeannerat, porte-parole de Genève Aéroport, interrogé par Keystone-ATS.

La plateforme s'attend à 25'000 passagers vendredi, soit 40% du trafic de 2019. Le jour de Noël, qui est toujours le plus calme, 18'000 passagers devraient passer par Genève, selon les prévisions.

La plupart des pays ont restreint les conditions d'entrée sur leur territoire pour limiter la propagation du variant Omicron. La France impose une quarantaine de dix jours aux personnes venant de Grande-Bretagne. Habituellement prisés par les amateurs de neige, les vols en provenance de Grande-Bretagne affichent un taux de remplissage très faible, de l'ordre de 35% à 38%.

"L'aéroport fonctionne normalement compte tenu des circonstances", note M. Jeannerat. La vérification du respect des mesures sanitaires du pays de destination se fait au check-in ou à l'embarquement.

ATS
Les articles les plus lus