Moins de dégâts dus au loup grâce aux mesures de protection

Selon le Groupe Loup Suisse, les mesures de protection contre le prédateur font leurs preuves (archives). ©KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT
Grands prédat..
Keystone-ATS
Keystone-ATS

L'an dernier, un loup a tué en moyenne six animaux de rente. Pour le Groupe Loups Suisse, les dégâts dus au prédateur ont donc nettement baissé.

Selon le décompte de cette organisation, 148 loups ont tué l'an dernier 853 animaux de rente. Au début des années 2000, on dénombrait 200 bêtes mangées pour six loups seulement. Ce résultat est lié aux mesures de protection des troupeaux, indique vendredi le Groupe dans un communiqué.

En Suisse, 250 chiens de protection des troupeaux montent la garde et des dizaines de kilomètres de clôtures anti-loups ont été installées. L'organisation plaide pour une régulation pragmatique du prédateur dans le cas où des mesures de protection ont été préalablement prises. La régulation ne constitue toutefois pas une protection des troupeaux, souligne-t-elle.

Pas d'accord

L'Association suisse pour la protection des territoires contre les grands prédateurs a pour sa part indiqué vendredi que 50 bêtes avaient déjà été tuées par le loup cette année au Tessin et 30 en Valais. Elle demande dans une lettre ouverte à la conseillère fédérale Simonetta Sommaruga, que les autorisations d'abattage de loups soient délivrées "sans bureaucratie".

L'association a également demandé au Conseil fédéral de "réguler de manière ciblée" les meutes de loups à proximité des zones habitées.

ATS
Les articles les plus lus
album_image
En ce moment
Mon AmourSTROMAE