Meurtre, montagne et course à pied dans "Malatraix", le premier roman d'Emmanuelle Robert

La Chablaisienne Emmanuelle Robert a publié son premier roman "Malatraix"  © Arcphoto/ Jean-Bernard Sieber
Littérature
Sandrine Rovere
Rédactrice en cheffe adjointe

Un succès un peu inespéré et des accolades à tour de bras pour la Chablaisienne Emmanuelle Robert. Depuis presqu'un an, son polar « Malatraix » fait le bonheur des amateurs du genre dans toute la Suisse romande. Rencontre en marge d'un petit déjeuner littéraire à Sion.

Son coup d'essai est un coup de maître. Avec son premier roman « Malatraix », la Chablaisienne Emmanuelle Robert rencontre un succès auquel elle ne s'attendait pas. Publié il y a près d’un an chez Slatkine, ce polar en est déjà à son quatrième tirage. Aujourd'hui encore, l’auteure ne s'explique pas la recette qui a fait le succès de ce livre, qui parle de meurtre, de COVID et de course à pied.

« Probablement que d’inclure le COVID dans la trame (…), c’est quelque chose qui a percuté chez beaucoup de personnes »

Emmanuelle Robert, auteure de Malatraix

Emmanuelle Robert était samedi matin aux Arsenaux de Sion.

Encore surprise par le succès de Malatraix

La proximité au coeur du polar

Dans la veine d'écrivains romands comme Marc Voltenauer ou Nicolas Feuz, la quadragénaire joue la carte de la proximité. Son action se déroule sur les hauts de Montreux et dans les montagnes environnantes. Des lieux qu'elle connaît bien pour avoir grandi sur la Riviera et être aujourd'hui établie à Aigle.

« La montagne c’est un personnage (…) C’est les endroits qui m’ont dicté ou qui m’ont inspiré certaines scènes »

Emmanuelle Robert, auteure de Malatraix

Une intrigue dans des lieux qui provoquent de l'émotion

Reconnaissance des milieux de la montagne

« Malatraix » a d'ailleurs reçu une mention spéciale du jury au festival international du film alpin des Diablerets. Ce qui a particulièrement touché l'auteure. Emmanuelle Robert :

L'importance de la montagne dans le polar

« Autant j’assume le côté polar, autant de recevoir la reconnaissance de personnes qui évoluent dans le milieu de la montagne et qui jugent le polar pertinent, c’est quelque chose qui m’a énormément émue »Emmanuelle Robert, auteure de Malatraix

Le polar pour parler de toutes les couches de la société

Dans tous les cas, Emmanuelle Robert revendique son attachement au polar, une « littérature noble » comme elle le dit.

Pourquoi un polar comme premier roman

« Malatraix » est publié aux éditions Slatkine.

SR
Thèmes liés à l'article
littératureChablaisart et culture
Catégories