Martin von Muralt fera le lien entre cantons et Confédération

L'ancien directeur de la prison de Champ-Dollon, Martin von Muralt, prendra la tête du Réseau national de sécurité. ©KEYSTONE/ANTHONY ANEX
Sécurité
Keystone-ATS
Keystone-ATS

Martin von Muralt animera dès août le dialogue entre la Confédération et les cantons en matière de sécurité. Le Conseil fédéral l'a nommé mercredi délégué du Réseau national de sécurité (RNS).

"Martin von Muralt a le profil idéal pour occuper ce poste", a loué mercredi Viola Amherd lors d'une conférence de presse. De langue maternelle française, il possède de très bonnes connaissances de l’allemand. Un atout considérable pour son futur travail.

Le délégué doit rechercher des solutions communes entre la Confédération, les cantons et les communes en matière de sécurité. Il s'agit d'un rôle-clé, a rappelé la ministre de la défense. "La pandémie de coronavirus ou la guerre en Ukraine l'ont démontré. Les défis ne peuvent être relevés que grâce à un échange étroit."

Policier et maton

Le quadragénaire dispose également d'années d'expérience dans la police et le régime pénitentiaire, aussi bien au niveau cantonal que national. Et il a déjà mené des équipes. Après des études en sciences politiques à l'Université de Genève, Martin von Muralt a occupé diverses fonctions au sein de polices romandes. Il a également été coordinateur à Interpol et enquêteur à Fedpol.

De 2019 à 2021, il a dirigé la prison de Champ-Dollon (GE). Un poste qu'il a quitté après de fortes tensions. Le personnel a mal accepté l'introduction précipitée d'une réforme. Interrogé sur ce point, Martin von Muralt a rappelé être tenu par le secret de fonction. Il a toutefois souligné être sorti grandi de cette expérience.

Extension des activités

Les conditions de son prochain poste sont très différentes et plus favorables, a-t-il poursuivi. Trois défis l'attendent toutefois. Il devra plus travailler à un niveau stratégique et national, voire international, qu'opérationnel et cantonal.

Son champ d'activité s'étendra également. Outre des affaires policières, judiciaires ou pénales, il devra se pencher sur des questions liées à la protection de la population, à la cyberdéfense, aux pompiers ou au militaire.

Plus concrètement, Martin von Muralt devra par exemple reprendre la réorganisation du service sanitaire coordonné. Les grands exercices de 2025 seront aussi de son ressort, a précisé Viola Amherd. L'ancien directeur de prison assure ne pas vouloir mener de révolution, mais s'inscrire dans la continuité.

Successeur d'André Duvillard

Martin von Muralt succèdera à André Duvillard, qui part à la retraite fin juillet. Il s'initiera à ses futures tâches dès juin, avant de prendre officiellement ses fonctions le 1er août. "Je suis très ému, honoré et enthousiaste de reprendre le flambeau."

Le RNS regroupe l’ensemble des instruments de politique de sécurité de la Confédération, des cantons et des communes. Il est composé de deux organes de conduite et d’un bureau.

ATS
Catégories