Marioupol: 5 soldats ukrainiens "se rendent", 140 civils évacués

La Russie avait appelé les soldats ukrainiens à se rendre. ©KEYSTONE/AP/Efrem Lukatsky
Ukraine
Keystone-ATS
Keystone-ATS

Les séparatistes prorusses de l'est de l'Ukraine ont affirmé mercredi que cinq militaires ukrainiens défendant le dernier réduit contrôlé par les forces de Kiev à Marioupol (sud-est de l'Ukraine) avaient déposé les armes et que 140 civils avaient été évacués.

"Cinq militaires ukrainiens ont déposé les armes et ont quitté de leur propre gré l'usine d'Azovstal", où les ultimes défenseurs de Marioupol sont retranchés, ont déclaré dans un communiqué les autorités de l'autoproclamée république séparatiste de Donetsk, non reconnue par la communauté internationale.

Dans un autre communiqué publié mardi soir, les séparatistes ont déclaré que 140 civils avaient été évacués de la ville.

Ces affirmations étaient invérifiables de manière indépendante.

L'armée russe et ses supplétifs indépendantistes s'efforcent depuis près de deux mois de s'emparer de Marioupol, grande ville portuaire ravagée par les bombardements et en proie à une catastrophe humanitaire.

"Extraction" demandée

Les derniers éléments ukrainiens qui défendent la ville sont essentiellement retranchés dans le complexe métallurgique d'Azovstal, un ensemble d'usines et de souterrains d'où les forces de Moscou peinent à les déloger.

La Russie a plusieurs fois exhorté les combattants ukrainiens à déposer les armes.

Mardi soir, un commandant des forces ukrainiennes terrées à Azovstal a appelé la communauté internationale à procéder à leur "extraction", estimant que ses hommes et lui vivaient leurs "derniers jours" ou même leurs "dernières heures".

Les séparatistes prorusses ont par ailleurs accusé mercredi les forces ukrainiennes de Kiev d'avoir tiré près de 200 projectiles la veille sur les zones séparatistes, tuant un civil. Des affirmations invérifiables de manière indépendante.

ATS
Les articles les plus lus