Mariage en vue dans le Haut-Lac valaisan

Fusion Haut-Lac ©DR
Fusion
Estelle Daven
Journaliste RP

Vionnaz, Vouvry, Port-Valais et Saint-Gingolph annoncent le lancement d'une analyse de fusion. Confrontées à des défis administratifs toujours plus grands, les quatre communes du Haut-Lac valaisan envisagent sérieusement le mariage.

Rapprochement en vue pour les quatre communes du Haut-Lac valaisan. Vionnaz, Vouvry, Port-Valais et Saint-Gingolph lancent une analyse préliminaire de fusion. Ce mercredi, lors d’une conférence de presse donnée symboliquement sur le Léman, les quatre présidentes et présidents ont expliqué que leurs communes sont confrontées aux mêmes problématiques. Parmi elles : l’administration et la gestion des services communaux, ainsi que la difficulté à trouver du personnel qualifié. A leurs yeux, un mariage permettrait de mieux affronter les importants défis du futur, avec des lois qui ne cessent de se complexifier.

C’est le bureau d’études BDO, vainqueur de l’appel d’offres, qui se chargera de cette analyse. Il étudiera non seulement la possibilité d’une fusion à quatre, mais aussi à deux ou à trois. Dans un premier temps, le travail portera sur un état des lieux général et sur le périmètre de l’éventuelle nouvelle commune. Cette phase devrait durer au minimum jusqu’au milieu de l’année 2023. Le dossier devra ensuite être approuvé par tous les exécutifs pour que la procédure puisse se poursuivre.

Une démarche participative

Les présidentes et présidents de Vionnaz, Vouvry, Port-Valais et Saint-Gingolph précisent que la population restera informée tout au long du processus et que c’est elle qui aura le dernier mot.

Catégories
Les articles les plus lus