Manifestations en Suisse pour dénoncer l'attaque russe en Ukraine

Plusieurs manifestations ont eu lieu jeudi en Suisse pour  dénoncer la guerre en Ukraine, comme ici à Berne. ©KEYSTONE/MARCEL BIERI
Ukraine
Keystone-ATS
Keystone-ATS

Plusieurs centaines de personnes ont manifesté jeudi à Berne et St-Gall, un millier à Zurich pour dénoncer l'invasion russe en Ukraine. Les rassemblements qui étaient autorisés ont réuni des participants de tous les bords politiques et de simple citoyens.

Un premier rassemblement s'est déroulé dès 16h00 devant l'ambassade russe à Berne, a constaté sur place un journaliste de Keystone-ATS. Plusieurs centaines de personnes, des Ukrainiens et des Suisses, arboraient des drapeaux ukrainiens et des banderoles sur lesquelles on pouvait lire "Ukraine needs help" (L'Ukraine a besoin d'aide, ndlr).

Appels, prières et hymne ukrainien

L'appel à manifester avait été lancé par les Ukrainiens vivant en Suisse. Ils estiment que le monde doit réagir suite à l'opération militaire lancée par la Russie jeudi à l'aube. "Une très grande partie de la population russe ne soutient pas cette guerre criminelle", a déclaré un orateur.

La manifestation a commencé par une protestation silencieuse, suivie d'appels "Stop Putins War" (Stop à la guerre de Poutine), puis de prières et enfin du chant de l'hymne ukrainien.

La paix en Europe ébranlée

A Zurich, environ un millier de personnes se sont retrouvées en début de soirée sur le Rathausbrücke avec des bougies et des lumières pour une "manifestation silencieuse" en faveur de la paix et de la démocratie en Europe. L'attaque russe en Ukraine remet en question la paix en Europe, ont indiqué dans un communiqué les organisateurs.

La société civile et des membres de tous les partis politiques ont participé à la manifestation: "Il ne s'agit pas ici de convictions ou d'appartenance à un parti, mais des valeurs fondamentales de la Suisse", a déclaré le politologue Michael Hermann, cité dans le communiqué. "Il s'agit de démocratie et de droit international".

"Peace Peace Peace"

Certains participants avaient apporté des pancartes sur lesquelles étaient inscrits "Kein Krieg in der Ukraine!" (Pas de guerre en Ukraine), "Peace Peace Peace" ou "Stop the War". Quelques drapeaux ukrainiens flottaient dans l'air.

La Suisse doit s'aligner sur les valeurs européennes et ne peut plus rester à l'écart, a exigé Sanija Ameti, coprésidente d'Operation Libero.

A St-Gall, quelque 150 personnes se sont aussi réunies en début de soirée près de la gare. Les banderoles affichaient "Stop the War" (Arrêtez la guerre) ou "Krieg führt zu Traumata für Generationen" (la guerre est un traumatisme pour des générations). Le Groupe pour une Suisse sans Armée (GSsA) a appelé à une grande manifestation samedi à Berne.

ATS
Les articles les plus lus