L'Ukraine se dit prête pour la "grande bataille" dans l'est

L'armée ukrainienne renforce ses positions dans l'est de l'Ukraine (archives). ©KEYSTONE/AP/Efrem Lukatsky
Ukraine
Keystone-ATS
Keystone-ATS

L'Ukraine est prête à livrer les "grandes batailles" dans l'est de son territoire, cible désormais prioritaire de Moscou, selon le conseiller présidentiel ukrainien Mykhaïlo Podoliak. "L'Ukraine doit les gagner, y compris dans le Donbass", a-t-il ajouté.

"En quand cela arrivera, l'Ukraine aura une position plus forte dans les négociations, ce qui lui permettra de dicter certaines conditions", a précisé M. Podoliak, cité samedi par l'agence de presse Interfax-Ukraine.

Plus tôt dans la journée, le président ukrainien Volodymyr Zelensky, avait souligné lors d'une conférence de presse avec le chancelier autrichien Karl Nehammer, qui s'est rendu à Kiev: "Nous sommes prêts à nous battre et à chercher parallèlement des voies diplomatiques pour arrêter cette guerre".

Après avoir retiré ses troupes de la région de Kiev et du nord de l'Ukraine, la Russie a fait sa priorité de la conquête totale du Donbass, dont une partie est contrôlée depuis 2014 par des séparatistes prorusses.

Poursuite des évacuations

Deux jours après le massacre de la gare de Kramatorsk, où 52 civils qui se préparaient à fuir ont été tués dans une frappe attribuée à un missile russe, l'évacuation de la population se poursuit dans l'est de l'Ukraine.

La vice-première ministre ukrainienne Iryna Verechtchouk a indiqué dimanche que 4532 civils avaient été évacués la veille. La majorité d'entre eux ont quitté la région de Zaporijjia, a-t-elle ajouté. Près de 200 personnes ont pu quitter la ville portuaire assiégée de Marioupol (sud) et plus d'un millier ont fui Melitopol, Lysychansk, Severodonetsk, Roubijne, Kreminna et Popasna dans la région de Lougansk.

"L'ennemi russe continue de se préparer pour intensifier ses opérations offensives dans l'est de l'Ukraine et prendre le contrôle total des régions de Donetsk et de Lougansk", dans le Donbass, a déclaré l'état-major de l'armée ukrainienne samedi dans un point quotidien sur Facebook.

Outre la poursuite des combats pour prendre le contrôle des villes clés de Marioupol, au sud, et d'Izioum plus au nord, "l'ennemi continue de frapper avec des missiles des cibles civiles dans toute l'Ukraine", a averti l'état-major.

Sept missiles se sont abattus dans la nuit de samedi à dimanche sur la région de Mykolayiv, à une centaine de kilomètres au nord-est d'Odessa, troisième ville du pays et grand port stratégique sur la mer Noire, selon le commandement militaire local. Menacé à son tour de frappes, Odessa, a décrété un couvre-feu de samedi soir à lundi matin.

ATS