Lore Hoffmann: «Je me suis arrachée pour cette qualification»

Christophe Moreillon
Journaliste sportif RP

Première mission accomplie pour Lore Hoffmann aux Mondiaux de Eugene. La Sierroise s’est hissée en demi-finales du 800 mètres en prenant la 3ème place de sa série, évitant de justesse d’être entraînée dans la chute d’une adversaire.

Lore Hoffmann a pris rendez-vous avec les demi-finales du 800 mètres des Mondiaux de Eugene aux Etats-Unis. Dans la nuit de jeudi à vendredi, la Sierroise a terminé 3ème de sa série, arrachant de justesse le dernier ticket qualificatif.

«Mon plan était clair. Je devais diviser ma course en deux.»Lore Hoffmann

«Mon plan était clair. On l’avait défini avec mon coach», explique la Valaisanne. «Je devais diviser ma course en deux: 500 premiers mètres où je ne fais «rien» puis 300 mètres où j’accélère. Dès le départ, je me sentais bien. Puis est arrivé ce dernier virage…»

Toute proche de la chute

En évoquant ces derniers mots, Lore Hoffmann marque un temps de pause. Elle sait qu’elle a frôlé la correctionnelle. En cause: la chute de l’Australienne Catriona Bisset au moment d’entamer la dernière ligne droite. «J’étais juste derrière elle et j’ai été déséquilibrée. J’ai bien cru que j’allais également me retrouver par terre. Par chance, j’arrive à me redresser et je me rends alors compte que je suis toujours dans le coup pour me qualifier. À ce moment je me dis: «vas-y, cours, donnes tout». Je me suis arrachée dans ce sprint final pour obtenir ma qualification.»

«J’ai eu peur d’avoir trop attendu avant de passer à l’attaque.»Lore Hoffmann

Une qualification obtenue de justesse, pour sept petits millièmes. Au nez et à la barbe de l’Allemande Christian Hering. «J’étais à côté d’elle au moment de franchir la ligne. On se dit alors qu’on espère juste que ça passe. Au final, la chance était de mon côté donc je suis contente.» La chance mais aussi la fraicheur. Tandis que son adversaire semblait faiblir, la Sierroise est montée en puissance dans la dernière ligne droite. «Je voulais vraiment cette place en demies. J’ai eu peur d’avoir trop attendu avant de passer à l’attaque. Mais au final, j’ai su utiliser la chute de Bisset pour encore plus m’arracher dans les derniers mètres.»

Ce final réussi permettra à Lore Hoffmann d’appréhender avec confiance les demi-finales. Sur le coup de 3h35 samedi matin (ndlr: heure suisse), la Sierroise s’élancera avec un objectif clair en tête: faire partie des huit finalistes de ce 800 mètres des Mondiaux.

CM/ATS
Thèmes liés à l'article
Catégories