Lore Hoffmann après les Mondiaux: «Terminer à nouveau 9e, c'est frustrant!»

Justin Grept
Responsable des sports

Lore Hoffmann rentre des Mondiaux de Eugene avec un sentiment d’inachevé. Neuvième du 800 mètres, la Sierroise se sentait capable de faire mieux.

Lore Hoffmann est revenu ce mardi matin de Eugene, aux Etats-Unis. La Sierroise y a disputé les Mondiaux, où, comme l’an dernier aux JO de Tokyo, elle a pris le 9e rang du 800 mètres. Il y a 12 mois au Japon, Lore Hoffmann avait manqué la finale pour un petit dixième. Le week-end dernier, à Eugene, elle n’a pas figuré parmi les huit meilleures mondiales pour 27 centièmes. 

De gros regrets

Le rang est le même, l’écart plus important à Eugene, mais la spécialiste du 800 mètres a davantage de regrets cette année. «A Tokyo, quand j'ai passé la ligne d’arrivée, j’avais l’impression d’avoir tout donné et d’avoir fait mon maximum», se remémore Lore Hoffmann. «A Eugene, le sentiment est différent. Dès la ligne franchie, j’ai senti ce que j’avais fait faux et savais que je pouvais faire mieux, que j’avais les clés pour améliorer ma course. C’est frustrant.» 

«J’ai payé mon début de saison manqué.» Lore Hoffmann

Une frustration renforcée par le fait qu’après un début de saison compliqué, Lore Hoffmann se sentait mieux depuis un mois. Consciente de son potentiel, l’athlète de 26 ans sait où elle a perdu les précieux centièmes qui lui aurait permis de goûter à une première finale mondiale. «J’ai payé mon début de saison manqué», regrette-t-elle «J’ai travaillé pour revenir à très haut niveau et je vois que le chemin pris depuis un mois est le bon. Mais ça manque de stabilité, ça manque d’ancrage. Je dois encore trouver les bons réflexes dans la dernière ligne droite.» 

«J’échoue à nouveau aux portes de la finale, alors que je suis encore plus forte que l’année passée.»  Lore Hoffmann

On l’aura compris, Lore Hoffmann dresse un bilan mitigé de ses deuxièmes championnats du monde. «Je reviens de super loin. J’ai dû puiser dans mes ressources pour faire en sorte de montrer en compétition ce que je faisais à l’entrainement. J’ai pu le faire. Ce qui est négatif, c’est que je fais à nouveau neuvième, j’échoue à nouveau aux portes de la finale, alors que je suis encore plus forte que l’année passée.» 

Prochain gros objectif pour Lore Hoffmann: à la mi-août, avec les Européens de Munich. La Valaisanne y visera une place sur le podium. Avant cela, elle devrait prendre part à trois meetings, en Pologne, en Hongrie et à Monaco.

JG
Thèmes liés à l'article
Catégories