Logitech: sévère normalisation en fin d'exercice

Logitech a bouclé son exercice 2021/22 sur des ventes record, mais a dû revoir à la baisse ses ambitions pour l'année en cours. (archives) ©KEYSTONE/LAURENT GILLIERON
Matériel info..
Keystone-ATS
Keystone-ATS

Le géant des accessoires et périphériques informatiques Logitech a comme prévu accusé un net tassement des recettes et de la rentabilité sur l'ultime partiel de son exercice décalé 2021/22, au regard d'une base de comparaison particulièrement élevé.

Retirant ses estimations pour la Russie comme l'Ukraine, le groupe valdo-californien rogne sur ses objectifs pour 2022/23.

"Nous affichons une croissance pour la neuvième année d'affilé est avons étendu nos parts de marché à travers notre éventail de produits", se félicite directeur général Bracken Darrell, cité dans le communiqué.

Sur le seul dernier trimestre, clos fin mars, les ventes ont chuté de 20% à 1,23 milliard de dollars. En monnaies locales, le plongeon est ramené à 17%. A l'exception des claviers et souris, plus ou moins stables, toutes les lignes de produit ont assisté à un assèchement de la demande.

L'excédent d'exploitation (Gaap) a fondu de plus de moitié à 128,8 millions, tout comme le bénéfice net à 108,2 millions, énumère le rapport diffusé dans la nuit de lundi à mardi.

Hors normes Gaap, l'excédent opérationnel a fondu de 29% à 904 millions et le bénéfice net de 52% à 156,1 millions.

Rentabilité préservée

La normalisation des revenus s'aligne peu ou prou sur les projections des analystes, mais la rentabilité demeure sensiblement meilleure que le consensus AWP. Les experts plafonnaient notamment l'excédent d'exploitation (Gaap) à 117,8 millions et le bénéfice net n'était guère attendu au-delà de 99,0 millions.

Sur l'ensemble de l'exercice, Logitech affiche une croissance de 4% à 5,48 milliards. Le résultat d'exploitation s'est amenuisé de 33% à 774 millions. "Nous avons maintenu la cadence cette année avec des ventes record, après avoir généré une croissance de 74% sur l'exercice précédent", souligne le timonier. L'excédent opérationnel reste plus de deux fois supérieur à celui d'il y a deux ans.

La nouvelle feuille de route pour l'année en cours prévoit une croissance de 2% à 4% en monnaies locales, au lieu des quelque 5% précédemment articulés. La fourchette pour l'excédent d'exploitation selon la comptabilité maison (non Gaap) est ramenée entre 875 et 950 millions, contre 900 à 950 millions avancés jusqu'ici.

ATS
Catégories