L'expo "Tremblez Valaisans" dédiée au séisme de 1946, a tourné dans une vingtaine de lieux en 2021

Le clocher de l'église de Chalais endommagé après le séisme du 25 janvier 1946 ©Raymond Schmid, Bourgeoisie de Sion, Médiathèque Valais - Martigny
Expo
Sandrine Rovere
Rédactrice en cheffe adjointe

Pendant un an, une expo a tenté de sensibiliser les Valaisannes et les Valaisans au risque sismique, au travers des commémorations du tremblement de terre de 1946.

Clap de fin pour l'exposition "Tremblez Valaisans". Durant toute l'année 2021, l'accrochage a voyagé dans une vingtaine de lieux sur l'ensemble du canton. Le "finissage" a eu lieu vendredi dernier à Sion.

Le projet est le fruit d'une collaboration ente les archives de l'Etat du Valais et le centre interdisciplinaire de recherche sur la montagne de l'Université de Lausanne. Il a été mis sur pied pour marquer les commémorations des 75 ans des séismes qui ont secoué le Valais en 1946. Avec comme but de "renforcer la mémoire du risque sismique en Valais". Un but que les organisateurs espèrent avoir atteints.

Rappeler des gestes de base

"On espère que ça a en tout cas rappelé les gestes qu'on devrait tous pratiquer, en vue d'un prochain séisme, notamment d'avoir un set de survie, avec l'eau et des bougies en cas de séisme majeur qui désorganiserait pendant quelques heures ou quelques jours les systèmes qu'on connait", note Emmanuel Reynard, directeur du centre interdisciplinaire de recherches sur la montagne.

"On espère avoir rappelé quelques règles de base aux Valaisans"

Le séisme de janvier 1946, d'une magnitude de 5,8, est le plus grand tremblement de terre enregistré dans l'arc alpin au 20e siècle. Il a été suivi de 46 secousses secondaires perceptibles jusqu'au lendemain. Les dégâts, à l'époque, ont été considérables: plus de 3500 bâtiments endommagés.

"Le canton est prêt, les systèmes de prévention sont prêts. Certainement qu'on est nettement plus préparés qu'il y a trente ans"Emmanuel Reynard, directeur du centre interdisciplinaire de recherches sur la montagne

Des dégâts inévitables

Il rappelle toutefois que la plaine du Rhône est beaucoup plus construite aujourd'hui qu'il y a 75 ans. "Les effets d'un séisme majeur en termes de dégâts, on ne pourra pas les éviter. Ce qui est important c'est d'être prêt à faire face à l'événement", note-t-il encore

"On est beaucoup mieux préparés qu'il y a trente ans"

L'exposition créée pour les commémorations de 1946 va continuer de tourner dans les bibliothèques, les musées ou les cycles d'orientation durant une partie de l'an prochain. Elle sera ensuite transformée en exposition virtuelle et une publication est en préparation sur le sujet des séismes en Valais.  

Thèmes liés à l'article
Séisme de 1946Risque sismique
Catégories
album_image
En ce moment
WonderfulEVERCLEAR