L'étiquette fait vendre le vin

Bouteilles de vin ©Pixabay
Vin
L'équipe d'animation
de Rhône FM

Lorsque l'on achète une bouteille de vin, on se fie avant tout à son habillage. Car sans pouvoir goûter le breuvage au préalable, notre critère de décision sera l'étiquette. Notre chroniqueur et œnologue Xavier Bagnoud nous en parle.

L'étiquette est primordiale dans l'achat du vin. Souvent lorsque l'on se retrouve au supermarché sans pouvoir déguster, notre seul repère sera l'esthétique de la bouteille et son texte descriptif. Donc, en Suisse, nous devrions davantage miser sur ce point nous explique Xavier Bagnoud, oenologue.

Collectionneur valaisan dans le top 5 mondial

A Viège, réside l'un des meilleurs collectionneur d'étiquettes de vin au monde. Il s'agit du dentiste retraité Nikolaus Bodenmüller. Il a plus de 500'000 étiquettes classées, dont environ 100'000 valaisannes et 500'000 autres qu'il n'a pas encore eu le temps de classer et qu'il léguera certainement à un successeur motivé. Une source d'histoire riche et qui nous apprend que de nombreuses caves valaisannes ont disparu en Valais.

Miser davantage sur le marketing

Selon Xavier Bagnoud, le monde du vin suisse se plaint souvent des difficultés à exporter son vin, mais il ne mise pas assez sur l'habillage de ses bouteilles. Il nous dit que les vins français, espagnol et italien, même à petit prix, sont dotés de très belles étiquettes qui donnent envie.

Concours aux graphistes

Il faudrait mettre en relation les graphistes et les vignerons suisses afin de créer de plus belles étiquettes. Xavier Bagnoud lance donc une bouteille à la mer en demandant aux graphistes intéressés par l'étiquetage de bouteilles à le contacter via Facebook.

Sa chronique est à écouter ci-dessous:

Thèmes liés à l'article
VinValais
Catégories
Les articles les plus lus
album_image
En ce moment
RunONEREPUBLIC