L'Etat du Valais va publier un guide d'arrachage des vignes

Vigne abandon ©Rhône FM
Viticulture
Fabrice Germanier
Directeur de la rédaction

La taille a débuté dans le vignoble valaisan. Une étape capitale qui permettra de cerner au plus près le phénomène d'abandon de parcelles. Pour parer à toute éventualité, un guide d'arrachage est en cours de préparation.

Alors que la taille a démarré, l'évolution sanitaire du vignoble valaisan préoccupe les professionnels. Après des années difficiles – et en particulier la dernière –, ils sont nombreux à redouter que des parcelles ne soient plus travaillées et deviennent de véritables foyers infectieux.

A Conthey, c'est le cas d'Emmanuel Chassot, vigneron-encaveur et député. Par le biais d'un postulat, il demande au Conseil d'Etat l'activation d'un processus d'arrachage des vignes abandonnées, comme l'impose la loi, et la mise en place d'une campagne d'information.

Publication d'un guide d'arrachage

Un appel entendu par le service cantonal de l'agriculture, avant même, d'ailleurs, que la problématique ne soit portée au Grand Conseil. En collaboration avec l'Interprofession du la Vigne et du Vin du Valais, un guide des bonnes pratiques d'arrachage est en cours d'élaboration. Sa diffusion est prévue pour la mi-mars. Il abordera les aspects techniques et juridiques.

Arracher ne signifiera pas que les parchets seront automatiquement rayés du cadastre viticole, précise Bertrand Nominé, chef du secteur technique de production à l'office cantonale de la viticulture. S'ils le souhaitent, les propriétaires disposeront d'un délai de dix ans pour replanter. Dans l'intervalle, ces vignes pourraient devenir des réservoirs de biodiversité et permettre au sol de se reposer.

Quant aux surfaces potentiellement concernées, il est difficile d'en faire une évaluation. L'Office de la viticulture ne procédera à des visions locales qu'après le 31 mars. Mais pour l'instant, on est loin du chiffre de 300 hectares articulé le mois dernier par la RTS. Depuis 2019, 75 hectares de vignes ont été perdus en Valais, le vignoble actuel s'étendant sur 4'720 hectares.

Ordonnance sur la vigne et le vin du 1er mai 2004
Art. 21 *
Vignes mal entretenues ou laissées à l'abandon
1

Les vignes mal entretenues ou laissées à l'abandon et qui présentent un risque phytosanitaire pour d'autres vignes doivent être mises en fermage ou arrachées avant le départ de la végétation l'année qui suit la constatation.

FG
Thèmes liés à l'article
viticultureVigneabandonarrachage
Catégories
album_image
En ce moment
TreasureBRUNO MARS