Les séparatistes prorusses admettent encore combattre

L'armée russe et ses alliés séparatistes assiègent la ville depuis des semaines. ©KEYSTONE/AP/Evgeniy Maloletka
Ukraine
Keystone-ATS
Keystone-ATS

Les séparatistes prorusses de l'Est de l'Ukraine ont admis jeudi combattre des milliers d'Ukrainiens, dont des civils ayant pris les armes. Ces combats ont lieu dans la ville assiégée de Marioupol.

Les combats se concentrent sur le site d'une vaste usine sidérurgique, Azovstal, et dans le port, selon Edouard Bassourine, représentant des forces séparatistes de Donetsk.

"Nous pensons qu'il reste environ 3000 ou 3500 (militaires adverses), mais il faut aussi tenir compte du fait que parmi les habitants de Marioupol, certains ont pris les armes, et donc le nombre peut être bien plus important", a-t-il déclaré, selon plusieurs médias d'Etat russes.

L'armée russe et ses alliés séparatistes assiègent la ville depuis des semaines et font face à une résistance ukrainienne acharnée. La situation humanitaire y est elle catastrophique, selon les deux camps, et la ville largement en ruine.

La prise de ce port est stratégique pour la Russie car elle lui permettrait de faire la jonction entre la Crimée, annexée en 2014, et la région sous contrôle séparatiste et le territoire russe. Moscou y a notamment déployé les redoutables unités du dirigeant tchétchène Ramzan Kadyrov, sans parvenir jusqu'ici à prendre cette cité portuaire.

ATS
Les articles les plus lus