Les règles à respecter pour les randonnées nocturnes sur les pistes de ski

Didier Morard
Journaliste

Les amateurs de ski de randonnée se préparent à la saison d’hiver. Parmi les pratiques, qui prennent de l’ampleur : les entraînements nocturnes le long des pistes de ski. Rappel des règles de sécurité.

Les skieurs sont prêts à dévaler les pentes enneigées. Certaines stations valaisannes ont déjà rouvert leurs installations, du moins en fin de semaine. Celles et ceux qui s’adonnent à la peau de phoque se préparent aussi pour leur saison. Durant l’hiver, de nombreux randonneurs empruntent les pistes de ski la nuit pour s’entraîner. «Il y a un grand développement du ski de randonnée, de type fitness», conçoit Pierre Mathey, directeur des remontées mécaniques du Valais. Pour faire face à cette activité en plein essor, les professionnels du secteur rappellent que les randonnées nocturnes peuvent se pratiquer uniquement sur les pistes ouvertes pour l’occasion. En Valais, de nombreuses stations mettent à disposition un soir par semaine une piste de ski pour la pratique de la randonnée nocturne. «J’invite tous les randonneurs à respecter ce calendrier», insiste Pierre Mathey.

Source : Valais-Wallis Promotion

Si le Bureau de prévention des accidents (BPA), le Club Alpin Suisse (CAS) et les remontées mécaniques mettent le paquet sur la prévention, c’est que le danger est réel pour les randonneurs. Le déclenchement artificiel d’avalanches ou la présence d’engins de damage munis d’un treuil peuvent s’avérer mortels pour les skieurs. «Les câbles sont complètement invisibles pour les skieurs», rappelle Pierre Mathey. Aucun accident mortel de ce type n'est survenu en Valais mais des blessés ont déjà été constatés sur les pistes valaisannes. «C’est la hantise des chauffeurs de dameuses. C’est impossible de repérer un skieur à la descente avec sa vitesse. Les phares des dameuses ont une portée limitée.»

Dans tous les cas, les instructions et la signalisation des services de pistes, de sauvetage et de damage doivent être respectées. Même si le planning prévoit la pratique de la randonnée dans une station, l’entreprise de remontée mécanique concernée peut interdire la randonnée à ski sur son territoire.

DM
Thèmes liés à l'article