Les premiers civils évacués par couloir humanitaire sont arrivés

D'autres civils sont encore en route. ©Keystone/AP/ANDREEA ALEXANDRU
Ukraine
Keystone-ATS
Keystone-ATS

Les premiers civils évacués via des couloirs humanitaires de la ville de Soumy, à 350 km au nord-est de Kiev, sont arrivés "en sécurité" dans le centre du pays. C'est ce qu'a annoncé mardi l'adjoint au chef de l'administration présidentielle ukrainienne.

"Bonne nouvelle, des civils ont été évacués de Soumy. Le premier convoi de 22 bus est déjà arrivé (dans la ville de) Poltava" au sud-est de Kiev, a annoncé Kyrylo Timochenko sur Telegram. "1100 étudiants étrangers vont continuer d'être évacués en train vers Lviv. A présent tout le monde est en sécurité, a reçu de la nourriture", a-t-il poursuivi.

Une deuxième colonne de 39 bus de civils est en route et se trouve "déjà dans la région de Poltava", selon lui. "Ce sont des enfants, des femmes, des personnes âgées, des étudiants étrangers. Les gens pourront rester à Poltava ou continuer leur évacuation vers Lviv", dans l'ouest, écrit-il.

"Je suis heureux que le travail de l'équipe d'évacuation à ce stade se soit déroulé avec grand succès. Merci au peuple de Soumy d'avoir combattu bravement l'ennemi pendant 13 jours", conclut-il.

Au moins 21 morts

Les autorités ukrainiennes avaient annoncé la mise en place d'un couloir humanitaire mardi matin pour évacuer les civils de Soumy, ville de plus de 250'000 habitants située près de la frontière russe et théâtre de violents combats depuis plusieurs jours.

Selon la vice-Première ministre ukrainienne Iryna Verechtchouk, le ministère russe de la Défense s'était engagé dans une lettre à la Croix-Rouge à respecter un couloir humanitaire pour évacuer les civils mardi, avec un cessez-le feu de 09h00 à 21h00 locales (08h00 à 20h00 en Suisse). Au moins 21 personnes dont deux enfants ont été tuées lundi soir dans des frappes aériennes russes contre un quartier résidentiel de Soumy.

ATS
Les articles les plus lus