Les métiers de la santé ont dopé le marché de l'intérim

La mise en place de centres de vaccination a généré une forte demande en personnel, satisfaite notamment en recourant aux agences de travail temporaire. (archives) ©KEYSTONE/LAURENT GILLIERON
Emploi
Keystone-ATS
Keystone-ATS

Après un exercice 2020 plombé par la crise du coronavirus, le marché helvétique du travail temporaire a repris des couleurs l'année dernière.

La reprise est imputable à la forte demande de personnel dans le secteur de la santé, pour les centres de vaccination et de test ainsi que les hôpitaux.

Le marché suisse du travail temporaire a affiché un rebond de 11,6% en 2021, à en croire le baromètre sectoriel publié lundi par la faîtière Swissstaffing. Les deuxième (+24,5%) et troisième (+13%) trimestres ont connu une véritable envolée, après une stagnation (-0,6%) en début d'année. Le dernier partiel a affiché une forte progression de 9%, inférieure cependant à la moyenne annuelle.

"Jamais une sortie de crise n'était survenue si rapidement", affirme Leif Agnéus, président de Swissstaffing, cité dans le communiqué. En 2020, le marché helvétique du travail temporaire avait plongé de 14,3%, amplifiant la tendance négative enregistrée en 2019 (-4,5%).

L'ouverture de nombreux centres de vaccination ont généré une "énorme" demande en personnel l'année dernière. Le coronavirus a également engendré un besoin de recrutement pour les lignes de production de vaccin, pour développer des médicaments, pour gérer l'afflux de tests mais également au sein de la Confédération, qui cherchait des spécialistes, selon la faîtière.

Cette forte demande n'a cependant pas enrayé la tendance à la formation des travailleurs temporaires, toujours enclins à améliorer leur "employabilité", explique le communiqué.

Les dirigeants des sociétés de travail intérimaires se montrent optimistes: 72% des patrons interrogés par la faîtière s'attendent à une hausse de l'activité dans les six mois à venir.

Le variant Omicron, qui se propage très rapidement, a généré un important volume d'affaires pour le secteur en ce début d'année. "Les agences de travail temporaire ont soutenu de nombreuses entreprises en leur fournissant dans l'urgence des remplaçants quand des collaborateurs manquaient à l'appel pour cause de mise à l'isolement, de mise en quarantaine ou de devoir d'assistance", souligne Marius Osterfeld, économiste chez Swissstaffing.

ATS
Catégories
Les articles les plus lus