Les JDCVr prennent le taureau par les cornes et annoncent le dépôt de nombreuses interventions

De gauche à droite : Maxime Moix, Florent Favre et Edouard Rey
Climat
Fabrice Germanier
Directeur de la rédaction

La transition énergétique est trop lente en Suisse et la pénurie menace. Les Jeunes du Centre Valais romand veulent faire bouger les choses et déposeront en masse, dès la semaine prochaine, des interventions parlementaires à tous les niveaux.

Les JDCVr, Jeunes du Centre Valais romand, ne sont pas satisfait du rythme auquel le Valais et la Suisse mènent la transition énergétique. Pour eux, il est impératif d'agir plus rapidement et avec davantage d'ambitions. C'est pourquoi ils ont présenté ce matin une série de mesures concrètes qui n'en resteront pas un stade des intentions.

Dès la semaine prochaine, pas moins de six interventions seront déposées au Grand Conseil valaisan dont la moitié sera accompagnée d'une demande de traitement en urgence.

Les JDCVr, qui s'appuient sur une soixantaine d'élus dans les législatifs du canton, veulent également agir au niveau communal. Deux postulats seront soumis à chacun des onze Conseils généraux que compte le Valais romand.

"La Conseil d'Etat devrait se montrer beaucoup plus proactif"

Les propositions formulées visent aussi bien le court terme, c'est-à-dire à éviter un blackout cet hiver, que le plus long terme.

Les JDCVr prévoient ainsi de muscler le projet de loi sur le climat en fixant par exemple un objectif temporel clair en matière de neutralité carbone, en 2050. Ils souhaitent aussi que la lutte contre les changements climatiques soit inscrite dans la future Constitution valaisanne. Enfin, les JDCVr entendent promouvoir l'agrivoltaïsme, c'est-à-dire le fait d'installer des panneaux solaires au-dessus des cultures.

Ce paquet de mesures constitue une "action coordonnée" pour contribuer à combler le retard de notre pays, résume le co-président Florent Favre.

FG

Audios liés:

Florent Favre
Thèmes liés à l'article
JDCVrClimatEnergiepénurieBlackout
Catégories