Les hypothèques ont atteint leur plus haut niveau depuis 2018

Le potentiel de hausse des taux d'intérêts semble pour l'heure limité en Suisse, selon Moneyland (archives). ©KEYSTONE/GAETAN BALLY
Services fina..
Keystone-ATS
Keystone-ATS

Jamais depuis 2018, les hypothèques n'avaient été aussi chères, affirme Moneyland. Selon les calculs du courtier en crédits en ligne, la tendance reste à la hausse.

Les taux des emprunts hypothécaires d'une durée de cinq ans atteignaient 1,28% le 7 février et 1,55% pour ceux des hypothèques sur dix ans, contre respectivement 0,97% et 1,17% à mi-décembre.

Depuis la mi-décembre, les taux d'intérêts indicatifs des hypothèques fixes ont connu en Suisse des hausses "inhabituelles", soit de 0,31 point de pourcentage pour les emprunts d'une durée de cinq ans et de 0,38 point de pourcentage pour ceux disposant d'une échéance de dix ans, indique mardi Moneyland. Il n'en demeure pas moins que des différences sensibles subsistent entre les taux offerts par les divers prestataires.

Ainsi, l'écart entre le taux indicatif le plus avantageux pour les hypothèques à taux fixe sur dix ans et le plus cher atteint 0,69 point de pourcentage, le plus avantageux étant de 1,14% et le plus cher de 1,83%. Les hypothèques en ligne restent plus avantageuses que la moyenne: alors que la moyenne de tous les taux indicatifs analysés pour les hypothèques fixes sur dix ans se fixe actuellement de 1,55%, ceux des crédits proposés en ligne coûtent nettement moins chers, avec une moyenne de 1,33%.

Alors que la Réserve fédérale américaine devrait relever plusieurs fois son taux directeur cette année, ni la Banque centrale européenne (BCE), ni la Banque nationale suisse (BNS) n'ont communiqué de hausse prochaine. De toute manière, la pression en la matière qui pourrait s'exercer sur l'institut d'émission helvétique reste faible, au regard de l'évolution de l'inflation. Dans ce contexte, le potentiel de hausse semble pour l'heure limité en Suisse, anticipe Moneyland.

Il n'en reste pas moins que la direction est à la hausse. "Dans un scénario de poursuite de la hausse des taux d'inflation, la BCE et la BNS pourraient malgré tout se voir contraintes de réagir plus tôt par des hausses de taux", explique Felix Oeschger, analyste chez moneyland.ch. C'est déjà le cas aux États-Unis. L'inflation donne du fil à retordre à la Fed américaine, qui donne des impulsions au niveau international.

L'indice hypothécaire de Moneyland se base sur les taux d'intérêt indicatifs publiés en ligne relevés deux fois par jour de manière automatisée sur la plateforme internet du prestataire. Pour les hypothèques à taux fixe sur dix ans, l'indicateur correspond à la valeur moyenne quotidienne des taux d'intérêt de plus de 30 prestataires.

ATS
Catégories