Les hôteliers tessinois demeurent optimistes

Les professionnels du tourisme au sud des Alpes aspirent désormais à soigner leur attractivité en dehors des périodes traditionnellement prisées, comme Pâques (archives). ©KEYSTONE/TI-PRESS/Pablo Gianinazzi
Tourisme
Keystone-ATS
Keystone-ATS

Le secteur hôtelier tessinois se montre confiant pour l'avenir, même si après un millésime 2021 faste, les activités devraient connaître un ralentissement avec la reprise progressive du tourisme international.

"Nous n'atteindrons peut-être pas le chiffre exceptionnel de 2,9 millions de nuitées dans notre canton", a déclaré jeudi au micro de la RSI Lorenzo Pianezzi, président de la section locale de la faîtière Hotelleriesuisse, qui espère voir le niveau se maintenir à 2,6 à 2,7 millions en 2022.

"Cela nous permettrait de confirmer la renaissance du tourisme tessinois", a poursuivi le responsable. L'exercice 2022 a démarré sous les meilleurs auspices pour la branche, avec 145'000 nuitées en janvier et février, plus que les 122'000 enregistrées à la même période en 2019, avant la pandémie. Mais après avoir fait le plein à Pâques, le secteur a vu ses activités ralentir au début du mois de mai.

Les professionnels du tourisme au sud des Alpes aspirent désormais à soigner leur attractivité en dehors des périodes traditionnellement prisées. Lorenzo Pianezzi appelle de ses voeux une désaisonnalisation de la branche afin de faire du canton italophone une destination touristique sur l'ensemble de l'année.

"Nous demandons à nos partenaires institutionnels et politiques impliqués dans l'organisation de manifestations et d'expositions de mettre à disposition des ressources pour que le Tessin puisse être touristique entre les mois de novembre et de mars", a conclu le président de la faîtière locale.

ATS
Catégories
Les articles les plus lus