Les feux de forêt se succèdent à cause de la sécheresse

Image par défaut ATS ©RFM
Incendies
Keystone-ATS
Keystone-ATS

Malgré les appels à la prudence des autorités, les feux de forêt se succèdent en Suisse. Alors que le gros incendie dans les Centovalli est quasi éteint samedi, la prompte intervention des pompiers a évité qu'un feu de forêt ne se propage vendredi, à Grellingen (BL).

A Grellingen, le feu s'est déclaré peu après 17h00 sur le sol sec de la forêt recouvert de feuilles et d'arbustes. Grâce à une intervention rapide, les pompiers ont pu le contenir sur une surface n'excédant pas 50 m2, et l'éteindre.

D'après les premiers éléments de l'enquête, la police suppose que l'incendie est d'origine humaine, par négligence ou intentionnellement, a-t-elle indiqué samedi dans un communiqué. Personne n'a été blessé.

Vendredi après-midi, les pompiers ont aussi dû intervenir dans une forêt au bord de la route reliant le Sépey à Leysin (VD), sur un terrain accidenté. Près d'un hectare a brûlé, avant que l'incendie ne soit sous contrôle, grâce à l'engagement d'un hélicoptère, a indiqué la police vaudoise en début de soirée.

Tessin touché

C'est au Tessin que la sécheresse qui sévit en Suisse a eu le plus de conséquences s'agissant des incendies. Après ceux qui ont fait rage durant plus de deux semaines en janvier au Monte Gambarogno, ainsi que dans la Vallée de Muggio, dans le sud, ce sont les Centovalli qui ont été touchées cette semaine. Cinq hélicoptères survolaient encore le périmètre, où quelques foyers de braise sont toujours actifs mais ne devraient pas reprendre, vu que le vent est tombé.

Au total, 55 hectares de forêt ont été détruits depuis mercredi dernier et 21 personnes ont dû être évacuées de la commune de Verdasio où l’eau et l’électricité ont été coupées, note encore le chef des pompiers de Locarno. Le feu n’y a pas causé de dégâts aux habitations. Deux maisons de vacances ont cependant été touchées au-dessus du village.

L’incendie de Verdasio est le troisième feu de forêt au Tessin depuis le début de la sécheresse qui sévit depuis début décembre après ceux de la région de Gambarogno dans le Locarnese et de la Vallée de Muggio dans le sud du canton.

Mars le plus sec

Le mois de mars est particulièrement sec en Suisse cette année. Le risque d'incendie est de 4 sur 5 dans le canton d'Uri, du Tessin, ainsi que dans certaines régions méridionales des Grisons. Le danger est de 2 sur 3 dans le canton de Vaud.

Dans les cantons de Berne, de Fribourg, de Neuchâtel et du Jura, tout comme dans ceux de Bâle, Soleure et Lucerne, le risque d'incendie de forêt est passé jeudi au niveau "marqué", soit le degré 3 sur 5.

Les prairies sont tout particulièrement sèches sur les flancs ensoleillés, ainsi qu'en lisière de forêt. Les autorités appellent la population à faire preuve de prudence. Un feu doit être complètement éteint avant de quitter le foyer. De plus, les articles pour fumeurs ne doivent pas être jetés. Les incendies doivent être évités par vent fort ou en rafales.

ATS
Les articles les plus lus