Les évêques suisses sont à Rome cette semaine: le Valais représenté au Vatican

Rencontre avec le Pape François lors de la précédente visite 'ad limina' au Vatican, 1er décembre 2014. © Keystone - L'OSSERVATORE ROMANO
Eglise
Nathalie Terrettaz
Journaliste RP

Les évêques suisses sont à Rome cette semaine pour la traditionnelle visite 'ad limina'. Ils rencontrent chaque cinq ans le Pape François. L’occasion pour les deux évêques valaisans de présenter un rapport détaillé sur l’état du diocèses de Sion et de l'abbaye territoriale de St-Maurice.

Les évêques suisses passent la semaine à Rome, chez le pape François. Parmi eux, deux Valaisans : Jean Scarcella, abbé de St-Maurice, et Jean-Marie Lovey, évêque de Sion.

Chaque cinq ans, les évêques du monde entier rendent visite personnellement au Saint-Père. Appelée ad limina, cette rencontre au Vatican a été reportée en raison de la pandémie. La dernière visite des membres de la Conférence des évêques suisses (CES) remonte à décembre 2014. Reportée en raison de la pandémie, cette semaine à Rome est aussi l’occasion pour les évêques suisses d’aller dans tous les dicastères romains pour rendre compte des réalités vécues dans leurs diocèses.

«L'Eglise n'a plus la place qu'elle avait. Elle est extrêmement marginalisée.» Jean-Marie Lovey, évêque de Sion

Selon Monseigneur Jean-Marie Lovey, évêque du diocèse de Sion, la question du rapport entre l’église et la société est commune à chaque diocèse. «L'église n'a plus la place qu'elle avait. Elle est extrêmement marginalisée, aussi au niveau des ressources humaines, en matière d'agents pastoraux et de prêtres», souligne l'évêque de Sion. Monseigneur Jean Scarcella constate lui «une baisse de la pratique en Suisse, et une distanciation d'une partie des chrétiens de la vie de l'Eglise.» Il compte faire part de ces préoccupations cette semaine à Rome.

Les abus dans l'église discutés à Rome

Les sujets d’actualité auront aussi toute leur place durant cette visite ad limina. Et tout particulièrement ceux qui préoccupent les évêques. Selon Jean-Marie Lovey, la question des abus dans l’Eglise sera discutée cette semaine au Vatican. «Il faut qu'on parle des choses qui concernent la vie de l'Eglise et des gens d'aujourd'hui. On peut pas ne pas parler des abus dans l'Eglise. C'est un des dossiers qui est d'une terrible actualité, qui est lourd et difficile. Alors évidemment que dans plusieurs des dicastères romains, on va en parler et essayer de trouver ensemble des chemins, des voies pour assumer ces réalités.»

Au programme: la question des femmes

Durant cette semaine au Vatican, les évêques suisses se réjouissent tout particulièrement de rencontrer le Pape François. Ils échangeront avec lui et aborderont, entre autres, la question des femmes dans l’Eglise. Une partie importante des démarches consiste aussi pour les évêques à se rendre ensemble dans les basiliques dédiées aux premiers apôtres pour prier.

Plus de 20 rendez-vous sont prévus jusqu’au 27 novembre, dont une rencontre avec Denis Knobel, ambassadeur de Suisse auprès du Saint-Siège, ainsi qu’avec la Garde suisse pontificale.

Rencontre avec le Pape François
Jean-Marie Lovey était du voyage lors de la dernière visite ad limina, en décembre 2014. Il se souvient...
«Le Pape était sur le pas de porte de la salle. Il nous a accueilli chacun personnellement au fur et à mesure qu'on entrait. Nous avons pris place sur les chaises installées en demi-cercle. Le Pape est entré en dernier dans le cercle. Puis le président de la Conférence des évêques suisses a voulu lui présenter, de façon un peu structurée, la réalité de l'Eglise qui est en Suisse. Le Pape a proposé de faire un tout petit peu différemment en disant: "Je prends une image, nous sommes assis en cercle, la balle est au milieu du cercle. La prend qui veut, quand il veut. Et on va échanger de cette façon-là".
Et cela a duré deux heures, d'échanges tout simples et profonds. Et c'était beau.»
Jean-Marie Lovey se réjouit de revoir le Pape François cette semaine. Il y va un peu comme un ambassadeur, au nom de tous les diocésains de Suisse, dans la recherche de pistes pour l’avenir.
NT

Podcasts liés:

Les évêques suisses sont à Rome cette semaine: ils rencontrent le pape François
Catégories