Les entreprises suisses rapatrient des milliards de l'étranger

Keystone-ATS
Keystone-ATS

Les entreprises domiciliées en Suisse et au Liechtenstein ont rapatrié 34 milliards de francs en termes nets de leurs filiales à l'étranger en 2020. Le montant s'est inscrit en fort repli, après avoir atteint 54 milliards en 2019.

Ces désinvestissements sont essentiellement le fait de sociétés financières et de holdings, qui ont rapatrié 53 milliards de francs suite à des ventes de participations. Les désinvestissements ont surtout concerné des filiales dans des pays où sont implantés des holdings, comme le Luxembourg, l'Irlande, les Pays-Bas et Chypre, mais également les centres financiers offshore d'Amérique centrale.

Dans les services et l'industrie, les investissements à l'étranger ont par contre progressé. Les investissements directs ont notamment progressé de 12 milliards de francs pour la catégorie commerce, de 7 milliards pour la catégorie "autres services" et de 12 milliards pour la catégorie chimie et plastique.

Les Etats-Unis (16 milliards de francs) et Singapour (11 milliards) ont été les principales destinations des investissements directs suisses. En Europe, ce sont le Royaume-Uni, avec 5 milliards, et l'Espagne, avec 3 milliards, qui arrivent en tête.

Investissements directs étrangers en Suisse

Dans l'autre sens, les sociétés étrangères établies en Suisse ont également vu les rapatriements de capitaux vers l'étranger progresser, à 153 milliards de francs en 2020 contre 105 milliards en 2019 et 82 milliards en 2018. Ils sont principalement le fait de sociétés financières et holdings, à hauteur de 165 milliards de francs, plusieurs sociétés américaines ayant liquidé des filiales résidentes ou réduit leur bilan, indique la BNS.

Mais en dehors du secteur financier, les investissements vers la Suisse ont progressé, notamment dans le groupe "autres services", avec une hausse de 11 milliards de francs, et pour la catégorie "autres industries et construction" (12 milliards).

Fin 2020, les investisseurs ultimes domiciliés aux Etats-Unis détenaient 47% des stocks d'investissements directs étrangers en Suisse, contre 29% pour ceux domiciliés dans l'Union européenne.

En 2020, les entreprises en mains suisses sondées par la BNS employaient 2 millions de personnes (-3%) dans leurs 19'200 filiales à l'étranger. Elles ont réalisé un chiffre d'affaires en baisse de 7% à 696 milliards de francs, en raison de la pandémie. En 2020, ces mêmes entreprises employaient 530'000 personnes en Suisse, écrit la BNS.

ATS
Catégories
Les articles les plus lus
A la Une